10€ offerts sur votre première commande avec le code FIRST10

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Livraison express

janvier 21, 2023

Cet été, adidas, Nike ou encore Jordan Brand passaient à l'heure d'été en proposant chacun à leur tour des sabots, sandales ou encore mules. L'émergence des chaussures de ville prend petit à petit sa place sur les podiums mais également aux pieds des sneakerheads. Entre ceux qui préfèrent s'apprêter et ceux qui ont la soif de grand air suivant ainsi la mouvance techwear, là encore la crise sanitaire y est pour beaucoup. Les marques de luxe et les équipementiers ont de plus en plus à envier des enseignes spécialisées qui finissent par collaborer. Prada et New Balance qui sortent leurs hiking boots ou encore The North Face qui repensent les Paraboot version streetwear, la chaussure à de beaux jours devant elle et c'est justement ce que Lesley, Project Manager Playground, Lucas, Project Manager Junior, Maxence, Brand Design Manager chez Wethenew ainsi que Willy, Créateur de contenu vont nous expliquer dans ce nouvel article du Blueprint.


La sneakers : un marché qui se réinvente

De nombreux médias à l'instar de WAVE ou encore BoF ont récemment communiqué sur l'évolution du marché de la sneakers. Se basant uniquement sur les chiffres, les leaders du marché tels qu'adidas ou encore Nike se retrouveraient avec des stocks d'invendus majeurs. Pour autant, le nombre de collaborations ces dernières années n'a aucunement baissé suscitant toujours plus d'engouement auprès des consommateurs.



"Les marques sont assez agressives en nombre de releases (…) donc certains cherchent à se différencier" Lesley, Project Manager Playground chez Wethenew

Lucas et Lesley sont unanimes sur le fait que le marché de la sneakers est un milieu qui se démocratise de plus en plus et qui est plus globalement accessible. Tout naturellement, le besoin de différenciation s'affirme davantage chez les consommateurs.


"C'est une question de génération, en grandissant, on commence à aimer des choses un peu plus simples, peut-être un peu plus habillées." Lucas, Project Manager Junior chez Wethenew




Le choix de l'élégance sportive

Le coronavirus souligne deux comportements différents auprès des consommateurs. Ceux qui sont restés chez eux durant le Covid-19 souhaitent affirmer leur style et être élégants jusqu'au bout des pieds. Si Alessandro Michele a introduit la mule Princetown chez Gucci dès 2015, l'actuel directeur artistique de Givenchy, Matthew M Williams a compris très vite l'importance de laisser le choix au consommateur. C'est donc à travers son label 1017 ALYX 9SM qu'il a présenté en 2019 une toute nouvelle chaussure hybride qui a tout de suite enflammé la toile. Son mocassin à la semelle Vibram amovible pouvait adopter à la fois une allure habillée, mais également un look plus décontracté, presque comme une paire de sneakers que l'on connait aujourd'hui.



Avant ça, les Ozweego de Raf Simons ou encore la Triple S de Balenciaga ont été une révolution dans la vision qu'on avait de la conception des sneakers dans le luxe. La dad shoe s'est imposée sur les podiums repoussant les mœurs préétablis de ce secteur : il n'existe plus aucune barrière possible.


À l'inverse, les sports d'extérieur et plus généralement l'univers du techwear ont connu un gain de popularité à la suite de la crise sanitaire, on observe ainsi une hausse d'attractivité pour les chaussures de randonnées ou d'ultra-trail, comme en témoigne Maxence : "On peut aussi expliquer ça par la vibe outdoor qui est grandissante. De plus en plus de personnes portent des hiking boots qui sont issues directement de ce courant." De nombreuses marques, à l'instar de Salomon, On Running, Hoka, Oakley, ROA ou encore Norda accueillent petit à petit une toute nouvelle clientèle départagée entre passion pour la mode mais  également technicité et aisance dans ses vêtements. Par conséquent, les frontières entre ces deux univers s'effacent petit à petit.



En 1984, Prada et sa Linea Rossa fusionnaient déjà le luxe et le streetwear. Aujourd'hui plus que jamais la maison milanaise poursuit cette idée notamment à travers ses accessoires comme ses Hiking Boots.



Le senior footwear designer Thibo Denis retranscrit à son tour cela chez Dior, à travers des créations inspirées entre autre de l'univers du skiwear.




De la montagne à la ville : les équipementiers s'adaptent

Nike x Matthew M Williams ou encore Converse x A-COLD-WALL*... en s'associant à des spécialistes comme Samuel Ross les équipementiers ont suivi la vague outdoor en proposant un à un des paires pour l'été. Porté par la force communicante de Teddy Santis et son label Aimé Leon Dore, New Balance a récemment sorti à son tour des chaussures de grimpe : les Rainer Boots. Avant Salomon, Comme des Garçons s'affichait fièrement aux côtés de Nike et sa gamme ACG en 2018, réinterprétant la Huarache en version montante intitulée Mowabb. La marque au Swoosh poursuit cette initiative avec Jacquemus, revisitant la Air Humara, une chaussure initialement dédiée au trail.


"Les passionnés de sneakers s'orientent de plus en plus vers des chaussures de ville." Lesley, Project Manager Playground chez Wethenew

Pierre Hardy, créateur de chaussures chez Hermès mais également pour sa marque éponyme confiait à Fashion Network une hausse perceptible de l'attrait pour les mocassins depuis cette saison et dans les achats pour l'été. Le label caribéen Botter avait choisi Adidas en mars dernier pour chausser ses mannequins de chaussures hybrides. Nike avait déjà designé des Kwondo pour la star de la K-Pop G-Dragon en s’associant directement avec son label Peaceminusone.



Comme les rappeurs égéries, Lesley souligne l'importance des artistes dans la mise en avant des chaussures de ville sur le devant de la scène : "C'est aussi dû aux célébrités qui en portent de plus en plus. Quand tu vois un Tyler The Creator avec ses Dr. Martens et le style qu'il a, tu es forcément influencé".




L'hymne des collaborations

Comme en témoigne Maxence, les marques de chaussures connaissent aussi bien la chanson que les équipementiers quand il s'agit de collaborations : "On voit bien que Paraboot, Dr Martens ou Clarks enchaînent plus que jamais les collaborations avec des marques streetwear." Accompagné de près par Timberland, la Boots a choisi le label de Shawn Stüssy pour toucher à nouveau les randonneurs du dimanche. Diemme atteint quant à elle des sommets puisque la marque a décidé de se greffer à la dernière collaboration Palace x C.P. Company et s'est également associé à Nicole McLaughlin en ce début d'année.



L'entreprise britannique Clarks s'était quant à elle déjà imposée depuis un certain temps comme l'un des piliers de la chaussure habillée. Malgré de nombreuses difficultés causées par la crise sanitaire, la griffe familiale bicentenaire rachetée en 2021 par le fond d'investissement hongkongais LionRock Capital a su se relever en tirant profit de ses modèles iconiques. De la Walllabee à la Chelsea Boots, Clarks avait largement touché les fans de sneakers en s'associant à Kith et New Yankees, Hidden.ny ou plus récemment avec Salehe Bembury et PaperBoy.


"Ces dix derniers mois beaucoup de choses se sont passées pour Clarks, et si nos principaux marchés sont les États-Unis et le Royaume-Uni, l'Europe et la France, qui a une culture de la mode, sont des marchés importants" Tara McRae, directrice du marketing et du digital de Clarks - Fashion Network



Les griffes françaises mènent elles aussi, la danse. En 2020, le chorégraphe Léo Handtschoewercker accompagné de Laetitia Casta avait fièrement chaussé les chaussures tout droit venu de Limoges mettant en avant la silhouette 180 de J.M. Weston. Revisité à nouveau par Highsnobiety pour la 4ᵉ édition de Not In Paris, les mocassins faits main ont encore de beaux jours devant eux. Le créatif semble apprécié l'artisanat depuis longtemps puisqu'à travers son label Walk In Paris il a également revisité à de nombreuses reprises certaines empeignes Paraboot.



Basile Lapray, Lifestyle Category Manager chez l'entreprise annécienne All Triangles est le spécialiste de la fusion de plusieurs univers. Passant ainsi le plus clair de son temps à imaginer des concepts pour les marques, ils fusionnent durant le confinement la célèbre semelle en caoutchouc Paraboot à la mule The North Face, uniquement pour le plaisir des yeux au plus grand regret des sneakerheads.


 

Si le label préféré de nos marques préférées JJJJound est associé depuis près de 3 ans à Danner, la marque espagnole Camper fait quant à elle de plus en plus parler. Du même avis, Maxence et Lucas soulignent respectivement le travail établit sur la gamme Camper Lab : "On peut aussi parler de Danner ou Camper." et "Dernièrement, il y a Camper avec leur gamme Camper Lab qui propose des paires de ville un peu plus fun, et j'ai l'impression que ça marche bien."Lorenzo Fluxa en 1975 fonde Camper à Majorque. Ayant pour seul et unique but de relier le design des chaussures formelles et élégantes aux chaussures de sport, il installe sa marque aux 4 coins du monde. Comme un Nike ou un adidas, Romain Kremer est nommé directeur créatif des collections en 2015, fondant parallèlement Camper Lab. Si aujourd'hui le finlandais Achille Ion Gabriel reprend les rênes de cette griffe au style surréaliste, des artistes émergents comme Kiko Kostadinov ont déjà pu s'exprimer au gré de plusieurs collections.



"Pour moi, Filling Pieces est la marque à suivre de près depuis qu’ils sont les pionniers des mules et des mocassins sur la scène streetwear." Willy, Créateur de contenu

 

Tout comme Willy, Lesley ajoute : "Des marques comme Filling Piece avec leur designer Martzer ont introduit des chaussures alors qu'elles étaient déjà elles-mêmes dans un environnement streetwear." La force créative du footwear designer au sein d'une marque est essentiel et la France compte parmi elle ses figures de proue. Martin Sallieres travaille aujourd'hui pour Sunnei mais a durant plusieurs années retranscrit cette esthétique travaillée et décontractée chez Filling Pieces. Créée en 2009 par Guillaume Philibert, la marque originaire d'Amsterdam a toujours eu comme volonté de proposer des paires pouvant convenir à plusieurs situations grâce aux matériaux nobles importés d'Italie. Encore peu connu Lesley souligne également le travail du studio de création Areté, qui avait d'ailleurs déjà collaboré avec la firme hollandaise : "Le travail fait par Areté sur les paires avec A-COLD-WALL* est très fort".



Après avoir grimpé des sommets avec nos chaussures de randonnée, il serait grand temps d'investir dans une jolie paire de derby, loafers ou encore mules pour flâner. Du luxe au streetwear, les marques mélangent les styles pour conférer une allure stylée et décontractée aux empeignes qu'elles revisitent. Les petites marques artisanales que nos parents prenaient plaisir à porter sont bel et bien de retour et savent même se réinventer pour le plus grand plaisir de tous ! Finalement les chaussures de ville inspirent les équipementiers tout comme le custom, découvrez notre article dédié juste ici.


Crédit photo : @labasedebaz


wethenew-signature-fanny


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-beyonce-grammy-awards-2023
Les meilleurs moments de la 65e cérémonie des Grammy Awards

février 06, 2023

Beyoncé artiste la plus couronnée, l'hommage de Quavo ou Harry's House sacré album de l'année !
Voir l'article entier
wethenew-mschf-astroboy-boots-date-sortie
MSCHF : quelle est cette paire qu'on voit partout en ce moment ?

février 06, 2023

Le collectif de New York montre qu'il a toujours le sens du contrepied.
Voir l'article entier
wethenew-corteiz-drop-t-shirt-vestes-gants-sortie
Corteiz : voilà comment acheter les pièces du dernier drop

février 06, 2023

La marque londonienne dévoile un nouveau drop bien fourni !
Voir l'article entier