---------------------------------------------
 
 

NIKE X SACAI, L'HISTOIRE DES COLLABORATIONS


Le Japon et le streetwear ?

Le streetwear tire son origine de la rue et son inspiration de ses résidants et de leurs influences. Si le hip-hop reste le cœur de cette mouvance, la culture japonaise s’est également fait une place dans le cœur et l’esprit des porteurs de streetwear. Les artistes nippons, eux-mêmes influencés par cette nouvelle vague, développent leurs propres marques, aux designs et techniques de ventes innovantes. On retrouve ainsi dans les années 90, la marque GOODENOUGH du DJ Hiroshi Fujiwara. Sa spécificité ? Toutes les pièces du label sont en nombre limité et vendues à un prix élevé afin de créer un sentiment de rareté et de désir.

 

Nike s’intéresse à la marque et développe une collection en collaboration avec la griffe japonaise. Peu de temps après d’autres marques vont naître, par exemple Fragment Design de Hiroshi Fujiwara, ou la célèbre marque A Bathing Ape (BAPE) créée par le protégé de Fujiwara, Nigo. Véritable coup de force, Bape révolutionne le marché du streetwear japonais par ses modèles exclusifs et pointus dont la culture pop japonaise est le fil rouge. Les boutiques à la décoration soignée et au style unique font également effet, puisque la célèbre boutique de tendance parisienne, Colette, fait par la suite appel à ses services. Lui et le créateur de la marque Undercover, Jun Takahshi vont d’ailleurs collaborer pour une marque de vêtements extrêmement limitée nommée A.F.F.A (Anarchy Forever Forever Anarchy). C’est à partir de cette période au Japon que la mode de la rareté et de l’exclusivité va réellement prendre naissance. Pendant ce temps, des maisons de couture telles que Comme des Garçons ou encore comme Kenzo, entreprise française fondée par le japonais Kenzo, se font une place belle dans le paysage du luxe et de la mode. Au fil du temps les créateurs Japonais comme Issey Miyake ou encore Yohji Yamamoto prennent une importance de plus en plus considérable dans l’industrie de la mode, à l’instar du mouvement "Streetwear".

 

Les artistes américains vont se mettre à porter des pièces de créateurs nippons. C’est ainsi que des marques comme Nike et Adidas vont s’intéresser beaucoup plus sérieusement à ces nouveaux poids lourds de la mode. De nouveaux partenariats vont alors naître. On peut prendre l’exemple de la section création HTM de Nike, qui regroupe Tinker Hatfield, créateur, entre autres, des légendaires Nike Air Max ou encore le designer Hiroshi Fujiwara. Le label Undercover devient également un partenaire proche de la marque au Swoosh, encore jusqu’à aujourd’hui. Des collaborations iconiques voient ainsi le jour. En exemple, la célèbre ligne de sneakers imaginée par Kanye West pour Bape ou encore la ligne création de Y-3 rassemblant Yohji Yamamoto et Adidas. Les marques des créateurs nippons vont également s’associer à leurs homologues américains pour des collections streetwear uniques. Avec par exemple : Comme des Garçons et Nike, BAPE et Adidas, etc.

 

SACAI, l’héritier de la culture streetwear japonaise.

Cette nouvelle culture du streetwear Japonais a donnée de nombreux héritiers. L’un des premiers et des plus marquant est la marque SACAÏ. Fondée en 1999 à Tokyo, ce label est le fruit du travail de Chitose Abe. La créatrice passe huit années auprès de Rei Kawakubo et Junya Watanabe pour gérer la maison de création Comme des Garçons. Très discrète, la japonaise apprend auprès de ces deux illustres designers avant de tenter l’aventure en solitaire. Elle créait alors le label SACAI, s’inspirant de l’univers particulier et hétéroclite de la capital japonaise. Se basant sur le travail et la juxtaposition des matières, Rei Kawakubo fait de plus en plus parler d’elle au sein de la scène underground. Avec ces designs conceptuels, propre à la mode japonaise, la fluidité des silhouettes et l’aspect contemporain de ses modèles, SACAI va petit à petit se faire une place dans le monde de la mode. Ainsi la marque défile pour la première fois à Paris en 2006 devant les plus grands pontes du milieu. Consacrée par ls insiders, la créatrice ouvre son flagship à Tokyo en 2011. La marque va ensuite s’implanter partout dans le monde avec 90 boutiques. En 2012, SACAI rentre dans le calendrier officiel de la Fashion Week parisienne. Malgré sa popularité dans l’industrie de la mode, le label reste encore peu connu du grand public. La marque japonaise collabore avec Nike pour une collection exceptionnelle de sneakers. Une collaboration venant apporter à la création de Rei Kawakubo, une plus grande visibilité.

 

SACAI X NIKE, une collaboration avant-gardiste et inédite.

Révélée durant le défilé de présentation de la collection SS19 de la marque nippone, la collaboration entre Nike et SACAI à créée l’événement dans le monde de la sneakers. Après de nombreux partenariats avec d’autres labels japonais, comme Undercover ou encore AMBUSH, l’entreprise américaine donne libre cours aux idées créatrices de Rei Kawakubo. Jouant avec l’identité de la marque, la créatrice transpose la juxtaposition des matières et le contraste des reliefs sur les silhouettes de Nike. Plusieurs sneakers sont ainsi retravaillées : La classique Blazer et la sportive Waffle. Revisitées complètement dans leur design, les empeignes ce ces silhouettes se voient dédoublées, donnant un aspect déstructuré inédit et avant-gardiste. Avec plusieurs coloris mélangeant rouge, bleu et vert, les premières éditions de ces collaborations sont un véritable succès. Fort de cette popularité, les deux marques continuent ce partenariat pour donner d’autres tonalités aux modèles et développer une tenue de tennis pour les joueuses américaines. Dans une période où les collaborations sont devenues régulières, les associations entre les marques américaines et japonaise restent une valeur sure de créativité et de modernisme. La collection Nike x Sacaï en est le parfait exemple.

 

RETROUVEZ D'AUTRES SNEAKERS ET VÊTEMENTS LIMITÉES

Collection Nike Off-White
Collection Adidas Pharrell Williams
Collection Uniqlo x Kaws