Doublez vos points de fidélité à chaque commande d’une paire de Nike ou Jordan !

10€ offerts sur votre première commande avec le code FIRST10

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Livraison express

juillet 27, 2022

Le streetwear prend racine dans les années 80 à New-York, dans un mélange entre le skateboard et la danse hip-hop. Le streetwear est un style vestimentaire qui, comme son nom l'indique, est inspiré de la rue. Tout comme les graffitis avec l’artiste Futura 2000, la mode streetwear est d'abord en opposition aux enseignes de luxe présentes sur les catwalks. Parmi ces marques, on retrouve : Stüssy, Fragment Design ou encore Supreme, qui ont largement popularisé ce style. Découvrez les débuts du streetwear et sa place aujourd’hui dans ce nouvel article du Blueprint

D’où part le streetwear ? 

Pensez à New-York à la fin des années 80, et au début des années 90. La ville grouille de monde et est désormais au cœur d’un mélange culturel. Cette vague d’immigration répand un nouveau modèle social au centre duquel évoluent des populations blanches, afro-américaines, latines, asiatiques etc. New-York devient le foyer culturel de nombreuses tendances vestimentaires dont le streetwear fait partie. Et ce style reflète bien le bouillonnement culturel dans lequel il s'inscrit puisqu’il puise ses inspirations à travers diverses influences, telles que le style des skateurs, celui du hip-hop, mélangés au mouvement rastafari. Ce nouveau mouvement crée alors une opposition avec le luxe, ostentatoire et coûteux, omniprésente à cette époque. La mode streetwear devient donc la mode populaire provenant directement de la rue. Le streetwear est principalement composé de pièces décontractées et confortables qui s'adaptent notamment à la pratique de la danse comme le breakdance. On y retrouve ainsi des jeans, des T-shirts, des casquettes de baseball et des baskets. Et cette tendance prend tout son sens lorsqu'elle est adoptée par des trendsetters et rappeurs comme Sean John alias Puff Daddy. Qui peut oublier le rappeur portant sa grosse chaîne en diamant, son marcel, son baggy et sa casquette sur le côté ? 

La scène rap des années 90 et 2000 est à son apogée et tous les regards sont tournés sur elle. Des figures comme Jay-Z se distinguent par leurs looks signatures bling-bling et n'hésitent pas à montrer des signes extérieurs de richesse. Il faut s'attendre à les voir se pavaner avec des bijoux et colliers en pierres précieuses ou encore porter des sneakers comme les mythiques Air Force 1. Le rappeur Nelly avait d'ailleurs contribué à faire exploser les ventes de la paire, grâce à son titre Air Force Ones

Les marques emblématiques du streetwear

Bien évidemment, derrière chaque griffe se cache un Homme, et les designers comme Dapper Dan marquent le streetwear par leur créativité. Par ailleurs, de nombreuses enseignes dominent aussi l'industrie, comme la marque américaine Stüssy, emblématique de la culture streetwear. En effet, elle parvient à en faire un concept tangible. Avant de faire ses premiers pas dans la culture underground, le créateur Shawn Stüssy, passionné de surf, est shaper. C’est-à-dire qu’il est spécialisé dans la confection de planches de surf, des aptitudes dont il va se servir lors de la création de Stüssy. Bien que la création de vêtements était loin d’être le premier objectif, la marque connaît son âge d’or dans les années 90. Et pour cause, le mouvement hip-hop et ses artistes s'approprient ses créations et contribuent ainsi à l’essor de la marque. 

Mis à part Stüssy, la marque de James Jebbia a également la part belle dans ce domaine. Si beaucoup se demandent si Supreme est toujours cool aujourd’hui, la question ne se posait pas à l’époque. La mode hip-hop et le skate se reflètent au cœur de l’enseigne qui surfe sur cette tendance. Des icônes de la pop culture figurent sur la plupart des vêtements, créant un réel engouement dans la rue et ouvrant davantage les portes de la culture streetwear. Bien plus tard, on retrouve aussi dans le même esprit la marque Palace Skateboards reconnaissable au Penrose Triangle, dédiée à l'esthétique du skateboard britannique. 

Le mouvement est largement suivi et apprécié des labels plus ou moins émergents qui y ont puisé leur inspiration. NikeadidasChampion, Le Coq Sportif, des marques portées initialement dans le milieu du sport, investissent peu à peu les rues. C'est le cas des ensembles Lacoste fluo populaires dans les années 90 ou encore le classique ensemble bleu marine de chez Sergio Tacchini qui ne marquent pas seulement des points auprès des joueurs de tennis.  Si le sport est au centre de la culture, c'est bien la musique qui joue un rôle capital dans l'ascension du streetwear. En effet, le rap et le RnB très populaire à l'époque, influencent la jeunesse, tout comme les artistes Jay-Z, Rihanna, ou encore Kanye West qui popularisent ce style.


La marque Supreme s'impose dans le monde de la mode mais aussi dans celui de la musique. Cette dernière est alors portée par des icônes de la culture. À l'image de Tupac qui apparaît sur scène, en hologramme, lors de la prestation de Snoop Dogg et Dr Dre, à Coachella, en 2012. L'une des meilleures performances dans l'histoire du festival.

Et maintenant que vaut le streetwear ? 

Désormais, le streetwear est devenu l’un des principaux vecteurs de la culture urbaine mais pas que ! Peu à peu la mauvaise image de cette "mode des rues" s'est volatilisée et a même inspiré les designers des maisons de haute couture. C'est donc assez ironique de retrouver maintenant des mannequins défiler en jogging ! Dorénavant, le streetwear va aussi de pair avec la culture sneakers. Un exemple parfaitement illustré par la dernière collaboration de Stüssy et Nike, sortie en mai dernier. 

Pour de nombreux fans, la culture streetwear n'est pas seulement un domaine restreint aux hypebeast, mais fait plutôt rayonner la culture urbaine à travers le monde de la mode. Au fil des années, elle a continué à s'adapter à son époque à travers de nombreuses collaborations. Supreme et Louis Vuitton, Supreme et Gore-Tex, Supreme et Burberry, Stussy et Bape, Stussy et Union...

Note de l'histoire, le streetwear n'est plus seulement réservé à la rue ! Ce style emblématique des années 90 s'est imposé comme une référence en matière de designs et de coupes. La mode streetwear est complètement adoptée par la rue comme les griffes de luxes. 

Il n'y a qu'à regarder la popularisation des ensembles Lacoste et des TN dans les quartiers populaires que la marque s'est depuis réapproprié et qui a contribué au renouvellement de son identité culturelle. Le designer Virgil Abloh a aussi introduit la culture streetwear à la griffe Louis Vuitton


Et si les références au streetwear vous ont rendu nostalgiques, vous aurez envie de découvrir pourquoi le style des années 2000 fascine toujours autant.

Photo de couverture : Highxtar


wethenew-clara


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-snkrs-day-nike-jordan-actus
Qu'est-ce qui se passe pour le SNKRS Day ?

août 08, 2022

Alors, qui a eu son accès exclusif ?
Voir l'article entier
wethenew-louis-vuitton-riot-game
Pourquoi les marques de luxe s’associent-elles au monde du e-sport ?

août 06, 2022

Les marques de luxe se prêtent elles aussi au jeu !

Voir l'article entier
wethenew-calvin-harris
Calvin Harris, The Weeknd, Summer Walker... Les sorties musicales de ce vendredi

août 05, 2022

Après Renaissance, Funk Wav Bounces Vol.2 va nous faire danser le reste de l'été !
Voir l'article entier