Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Livraison express

juillet 06, 2022

Le bruit d'une notification MSN Messenger, le Snake 2 sur Nokia 3310, un jean baggy, une paire de Air Force 1 neuve... ça y est, vous voilà arrivé en plein milieu des années 2000 ou Y2K pour les intimes. À une ère où la musique, la culture ou la mode se globalisent grâce au développement de tous les médias et bien sûr d'internet, les années 2000 ont marqué l'Histoire avec un grand H. Les années 2000, c'est MTV qui débarque en France, c'est Britney Spears qui sort "Oops!... I did it again" et c'est Kanye West qui sort "The College Dropout". Dans le clip de "Slow Jamz" issu de cet album de Ye, on retrouve d'ailleurs tout l'attirail de l'époque : white t-shirt et hoodie oversized, jeans baggy, sneakers, casquettes New Era... des items caractéristiques des années 2000 dont on retrouve les influences dans notre dernier drop Le Denim. Mais pourquoi le style des années 2000 fascine-t-il toujours autant ? Pour répondre à cette question nous avons fait appel à un trio d'experts dont la complémentarité pourrait rappeler les boys band de l'époque. Iris Gonzales, directrice artistique et styliste, Landry Thomas, cofondateur de Loge Agency et Lesley, chef de projet streetwear chez Wethenew, analysent l'influence du style Y2K sur notre époque. Mettez vos écouteurs et allumez vos lecteurs MP3, bienvenue dans les années 2000. 

Déjà, c'est quoi le style des années 2000 ? 

"Quand je pense aux années 2000, je vois tout de suite Britney Spears avec son crop top blanc, son jean taille basse… Je pense à un style très influencé par les US, des baggy, une vibe très LA, très Nelly…", commence Lesley. Les années 2000, c'est l'heure de gloire de Blackberry et de sa messagerie BBM, c'est la sortie du premier iPod ou l'arrivée des premiers réseaux sociaux comme MySpace ou Facebook. Iris se rappelle de cette esthétique avec "des téléphones à clapet, des strass, des jeans taille basse, des mèches, des sourcils fins, des papillons en paillettes" et d'une époque qui suscite chez elle "traumatisme et nostalgie à la fois." 

 

"Les années 2000 c'était beaucoup l’ère de : être célèbre par tous les moyens, l’âge d’or de la télé-réalité aussi (RIP Loft Story) donc forcément on avait beaucoup d’icônes 'superficielles'."

 

La styliste ajoute : "Mes premiers souvenirs c’est forcément les looks. J’étais relativement jeune quand on était au paroxysme de la tendance et avec le recul je me rends compte de l’hypersexualisation qui s’en dégageait. (...) J’ai l’impression que la télé a joué un rôle super important à l’époque comme les magazines comme Fan 2, MTV etc... Quand j’allais chez mes copines en sortant du collège on regardait les clips de Britney, Christina Aguilera sur MTV, l’emission "Next" et en fait toutes ces filles étaient sapées comme les nanas de ma classe." Bercés par MTV, les strass, les paillettes et les flip-phone, l'esthétique des années 2000 est très facilement identifiable. Fantasmé depuis plusieurs décennies, "L'An 2000" a aussi amorcé le passage de la culture urbaine de underground à mainstream. 

Photo 113Crédit photo : Philippe Lecoeur

Quand le rap rentrait "In da club"

50 Cent, Jay-Z, Dr. Dre, Kanye West ou même Booba en France... aujourd'hui mainstream, c'est dans les années 2000 que les rappeurs sont devenus des stars populaires. Passant de subculture à culture populaire, le genre musical le plus populaire d'aujourd'hui a donc trouvé ses premières icônes au nouveau millénaire. Landry se replonge 20 ans en arrière et se rappelle de l'emergence de la street culture dans sa jeunesse : "J’ai des images de 50 Cent qui me reviennent mais aussi tout ce qui est Total 90 etc… j’ai un mélange de tout ça en tête. (...) Pour moi il y avait trois courants : le hip-hop, le skate et le streetwear qui commençait avec les paires de Nike et des ensembles Airness à l’époque. Je pense que c’était les prémices de la culture urbaine. Avant de m’habiller un peu fashion, moi je voulais mettre que des survets. Il y a plein de marques qui sont devenues populaires à cette époque comme Bullrot Wear, Produit de Banlieue, Dia, Royal Wear…"

Terreau de la culture dominante d'aujourd'hui et qui voit les rues du monde entier peuplées de Air Max et de Air Jordan, les années 2000 c'est aussi "Diam's, Beyoncé, Aaliyah..." comme le souligne Iris. La styliste ajoute aussi que "les années 2000 c'était beaucoup l’ère de : être célèbre par tous les moyens, l’âge d’or de la télé-réalité aussi (RIP Loft Story) donc forcément on avait beaucoup d’icônes 'superficielles'. Alors d’avoir ces filles qui avaient des trucs à dire, qui avaient un véritable talent, qui étaient plus hip-hop dans le style et l’attitude ça me parlait plus. Du coup j’étais plus réceptive à tout ce qui se dégageait du hip-hop et du R&B. Je me sentais plus représentée par cet aspect là des années 2000, ça englobait plus de choses et d’aspects de la féminité." Mais même si le nouveau millénaire a vu l'emergence de nouvelles technologies et de nouvelles cultures, cette renaissance du style Y2K n'est-elle pas seulement un nouveau cycle de la mode ? 

Aaliyah, Destiny's ChildCrédits photo : DR / Tommy Hilfiger

La mode, cet éternel recommencement

Alors oui, avant les années 2000, on a eu le droit aux années 90, aux couleurs et aux sneakers du Prince de Bel-Air et aux crop top et aux plateformes des Spice Girls. La tendance Y2K ne serait donc pas juste un autre cycle de la mode ? Ce mélange boho-chic, skate, hip-hop et high school n'était-il pas prévisible après tout ? Pour Lesley, la réponse coule de source : "Je pense que la mode c’est juste une histoire de cycles. L’oversized et le large sont revenus et vu que c'est propre à cette époque, les gens s'en sont inspirés." Landry nuance en soulignant la place grandissante du vintage dans la mode d'aujourd'hui : "Le vintage commence à prendre une vraie part de marché dans la consommation des gens. Plus on avance dans le temps, moins il y a de "vieux" vintage. Ça va devenir hyper dur de trouver des vêtements des années 50-60… pareil pour les années 70-80, ça commence à devenir compliqué pour trouver des vrais bangers, des tees fanband, des bons denim.. ça peut se trouver mais à des prix exorbitants. Maintenant le fait que tout le monde ouvre les yeux sur le vintage, ça limite l’accès à un vintage vraiment vieux donc les gens se tourne vers un vintage plus près de nous : les années 2000." 

 

"J’ai l’impression aussi qu’on ne tire pas les enseignements du passé, et que la descente aux enfers de ces icônes comme Paris, Lindsay dont le business model était basé sur du superficiel n’a pas de résonance."

 

Pour notre styliste du jour, il est aussi question de cycle pour la tendance Y2K. Cycle oui, avec un supplément Covid : "Je pense que tout est cycle mais je pense aussi que le covid a accéléré le retour à cette tendance. Les gens ont eu besoin de se réconforter et les réseaux sociaux ont joué un rôle important dans cette tendance surtout pour la gen Z qui se la réapproprie. Les années 2000 c’est la quintessence du mauvais goût et des looks marquants. Tout ce qui fonctionne sur les réseaux. Les années 2000 malgré tout ont de multiples visages et beaucoup peuvent se reconnaître en elles. La meuf en Jojo Juicy, la meuf en full Lacoste, la meuf en mini-jupe en jean et casquette Von Dutch..."Souvent spectatrices et réactionnaires, les marques ont cette fois pris les devants : "Les marques l’ont bien senti comme Dior qui a ressorti son iconique sac Saddle par exemple, Versace qui revient en force, Balenciaga et son sac cagole en mettant Kim K en égérie. C’est la nouvelle Paris Hilton (d’ailleurs c’était son assistante à l’époque) et elles sont tellement semblables sur plein de niveaux. C’est un éternel recommencement, qui prend diverses formes", ajoute Iris.

Mais après les années 2000, il se passe quoi ? 

Si on reprend la logique de l'éternel recommencement, après les années 2000 on passe aux années 2010 ? Skinny jeans, Converse et chemise à carreaux ? Lesley a son avis sur la question : "Si c’est le cas, dans quelques années, tout le monde sera en slim. Ça veut dire qu’on reviendrait aux coupes droites, aux skinny… mais j’y crois pas trop. Mais quand tu regardes Balenciaga au final, c’est de plus en plus proche du corps. Tu vois de plus en plus les gens en baggy avec des top un peu ajustés, plus serrés. Avant tu ne voyais pas ça. Tu vois aussi de plus en plus de chaussures aussi, des derby, des loafers… Les sneakers c’est devenu mainstream." Pour ce qu'on va garder de ce retour Y2K, Landry met en avant la culture skateboard et l'oversized : "Ce qui ressort vraiment des années 2000 en ce moment ce sont les baggy et les skate shoes. Tu vois que Dior a sorti sa paire, adidas a ressorti la Adimatic, Lanvin en a fait une… dans le mouvement des années 2000, j’ai l’impression que c’est ce qui pourrait rester à l’avenir et durer dans le temps."

Au jeu des pronostics, Iris rejoint aussi nos deux experts du jour en invoquant la grande roue des tendances : "Comme toutes les tendances, elle va s’affaiblir et sans doute revenir à un autre moment. Tout est cycle en mon sens." Comme de nombreux puristes, que ce soit dans la musique, la mode ou les sneakers, la directrice artistique regrette la superficialité de la tendance : "Ce qui me chagrine un peu, c’est que j’ai l’impression qu’il y avait plein de diversité dans les styles des années 2000 et qu’aujourd’hui il y a une uniformisation du style qui me perturbe un peu", avant de mettre en garde les nouvelles générations, de peur de revivre un mauvais remake des 2000s : "J’ai l’impression aussi qu’on ne tire pas les enseignements du passé, et que la descente aux enfers de ces icônes comme Paris, Lindsay dont le business model était basé sur du superficiel n’a pas de résonance. J’ai l’impression de voir l’impact de Kim Kardashian dans la rue et sur les réseaux et je trouve ça déstabilisant car de très jeunes femmes la suivent."

Omniprésentes dans la culture d'aujourd'hui, les années 2000 comptent bien rester en 2022 pour le moment. Profitons donc de ce flash back et ne gardons que le meilleur de l'ère des Skyblog, des MySpace et des Blackberry avant de se faire wizzer par l'avenir, qui ressemblera sûrement à un grand Tumblr du temps qui passe. 

Campagne Le Denim Wethenew

Crédit photo : Wethenew


Signature


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-air-jordan-1-high-skyline
Palomino, Praline, Skyline... Les Air Jordan 1 les plus attendues de 2023

janvier 29, 2023

L'empeigne de Peter Moore n'est pas uniquement la favorite de Travis Scott !

Voir l'article entier
8 paires de Dunk à moins de 200€
8 paires de Dunk à moins de 200€

janvier 28, 2023

Trouvez votre bonheur grâce notre belle sélection de Dunk abordables.
Voir l'article entier
squeezie-youtube-france-gp-explorer-thread-horreur-videos
Squeezie : le youtubeur préféré de ton youtubeur préféré

janvier 27, 2023

Personnage du patrimoine français depuis ses 15 ans, la team du Blueprint souhaite un joyeux anniversaire à Squeezie !
Voir l'article entier