Profitez de 10% de réduction sur TOUT le site* jusqu'au 11/12 23h59 ! Code : XMAS

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Passez une fin d'année tranquille, les retours sont prolongés à 45 jours

septembre 30, 2022

Si Foyy, Hall Haus ou encore Hologram, ont passé l'épreuve de notre radar, ils ont surtout su se faire remarquer par leur créativité, un pré-requis essentiel pour surfer sur cette nouvelle vague de la French Culture. La série Le Radar est l'occasion de mettre en lumière ces trendsetters de demain. Cette fois, notre détecteur s'est déplacé jusqu'en Méditerranée, où le collectif P.O. Views puise ses inspirations. Active depuis cette année, l'entreprise met l'accent sur l'utilisation de matières nobles et les défis écologiques à prendre en compte lors de la conception d'une marque, surtout à l'aube de 2023. Ce quatrième épisode, donne la parole à Luca Delombre, le co-fondateur de P.O. Views qui nous raconte l'histoire de son "Été parfait". 


Dans l'œil de P.O. Views 

Une première collection qui match la vibe de l'été et avec un processus de production respectant les limites du marché aujourd'hui, voilà ce que propose P.O. Views. Pour en venir à ce résultat, il a fallu que les fondateurs s'accordent et il était important pour eux de rester sur la même ligne de conduite. Luca tient à ajouter que depuis ses débuts, la marque P.O. Views est restée dans la même lignée, en souhaitant créer des produits qui iraient au-delà du merchandising :"On avait envie de proposer des pièces qui nous ressemblent en portant une attention particulière à la recherche de matières et au design des silhouettes." Pour mettre en place ces idées, quoi de mieux que de faire un pas en arrière pour parler de l'origine de sa création. 

De Views à Point of Views

Lancée en juin 2021, P.O. Views est la marque associée au média français Views. Luca commence à travailler pour le média début 2019 et à cette époque la question de la conception de vêtements est déjà dans toutes les têtes. Désormais directeur artistique chez Views, il travaille étroitement avec son équipe pour produire des pièces chargées de sens. Ce schéma de pensée se retrouve évidemment dans le choix du nom de la marque. Tout naturellement, ils choisissent le nom P.O. Views, une façon de rappeler les ambitions de la marque sans pour autant effacer son statut de marque du média. Pour Luca, bien que P.O. Views appartient à Views, l'indépendance est le maître mot dans leur processus de création. Il s'agit là, avant tout, d'un terrain d'expression et d'un espace où coexistent toutes leurs références modes et culturelles. Il précise : "L’idée était de trouver un nom qui nous servirait de prisme pour visiter des univers distincts, on a donc choisi de travailler autour de la notion de point de vue, donc Point Of Views. Et c’est aussi un clin d’œil au média avec lequel on conçoit l’ensemble des collections".  

Pour faire adhérer le public à leurs POV, les fondateurs avancent de manière prudente et réfléchie. Pour Luca, il est primordial de mettre à l'honneur des matières nobles et de faire appel à différents savoir-faire afin de continuer à infuser leurs références dans leurs collections. Un discours cohérent que P.O. Views a même travaillé et pensé pour la sortie de sa toute première collection. En infiltrant le marché en tant que nouvelle marque, ils espèrent parler aux amoureux de la mode et leur transmettre leur créativité. Cela passe avant tout par le storytelling. À la manière de Stussy et sa première collection genderless, P.O. Views propose des pièces dans l'air du temps, que tout le monde puisse s'approprier, et nous plongent aussi dans leur univers. Leur collection l'Été parfait encapsule à merveille ce principe. Imaginée à la sortie du confinement, cette collection retranscrit l'été dont ils rêvent. À ce propos, Luca dévoile aussi les inspirations qu'ils ont portées dans ce projet créatif : "C’était un moment où il était impossible de voyager. On a souhaité projeter une version hybride de Los Angeles qui est un vivier de la culture urbaine et de l’ambiance méditerranéenne dans lequel nous avons grandi".  

L'écologie comme levier d'action

Si P.O. Views travaille sa communication narrative, les jeunes pousses ont aussi à cœur de parfaire leur image verte. Parmi ces milliers de marques modes déjà actives, l'entreprise compte tirer son épingle du jeu en proposant des pièces qui leur ressemble et avec un processus de production responsable. Luca met un point d'honneur sur ce principe : "Nous sommes un nouvel acteur dans ce marché, il faut donc intégrer les enjeux auxquels fait face notre génération". Alors quand on lui demande pourquoi ne pas avoir plus largement communiqué sur la chemise upcyclée dans cette collection, sa réponse est claire : "On pense aujourd’hui qu’il est tout à fait normal d’avoir ce genre de réflexions, c’est en accord avec nos valeurs et les valeurs de Views avant d’être un argument de communication". Pour respecter ce processus de production responsable, la boîte opte pour la proximité et se tourne principalement vers des fabricants français ou européens, quitte à proposer des prix un peu plus chers. À terme, P.O. Views souhaiterait introduire davantage de pièces éco-responsables, avec un faible impact écologique. Or, même si cette démarche est positive pour l'environnement, Luca s'en doute, cela impactera le prix de vente des articles : "Nous sommes réalistes et nous savons que nous devrons faire des concessions sur certains produits si nous voulons être en accord avec notre éthique. P.O.Views continuera donc de développer des gammes de produits en fonction de ses ressources afin de maîtriser sa production. Nous tenterons par la même occasion d’avoir des produits à un prix juste, compris par nos clients".


 

"Le grand défi c’est de réussir à éduquer ses consommateurs afin de leur proposer un produit à un prix qu’ils comprennent."

 

Tout pour le custom 

Sensible à son environnement et sa consommation, la jeune marque a aussi fait en sorte d'utiliser, dans son entièreté, le tissu choisi pour ses créations. Si la plupart des pièces sont faites de coton pour les tee-shirts ou de mesh pour le short, la guipure est également une matière noble utilisée pour cette collection. Une suite logique pour Luca qui se souvient aussi de sa première accroche avec la mode : "Plus jeune je passais pas mal de temps dans les surplus militaires ou aux puces à dénicher des pièces avec une certaine histoire. Par la suite, j’ai développé une passion pour la soie. Je suis originaire de Lyon et cette matière noble fait vraiment partie de notre patrimoine". Après ce travail avec la soie, le co-fondateur de P.O. Views s'est penché sur l'utilisation de la guipure et récupère des tissus chez Paco Rabanne. Alors avec les chutes de tissus, ils veulent se faire plaisir, et customisent une Air Force 1 : "On sait à quelle point une paire a un rôle majeur dans un look. On a voulu revisiter un classique de la sneakers en mettant en avant la matière afin quelle parle d’elle même, tout en valorisant un savoir-faire."


 

Un regard tourné vers le futur  

À l'aube de 2023, la création d'une nouvelle marque de vêtements ne peut plus être anodine. Les conséquences planétaires en seraient désastreuses et P.O. Views l'a bien compris, car l'écologie fait partie de ses priorités. Luca nous confie : "Pour l’ensemble des marques textiles, il est évident que ça a un prix de proposer un produit éco-responsable, qui dure dans le temps tout en dégageant une marge qui permet de faire vivre l’entreprise. L’objectif c’est d’être sincère avec ses clients et d’être en accord avec les réalités du marché". Puis, mis à part l'écologie, le collectif priorise aussi :"l'aspect de transmission à la fois créatif avec la mise en avant de profils créatifs qui nous parlent mais aussi la transmission de savoir-faire qui font parti de l’ADN de P.O.Views". Après la sortie de cette première collection, la marque va explorer de nouveaux mediums pour exprimer son point de vue via différents univers. En se tournant vers l'avenir, la marque voit sa collection se développer à plus grande échelle : "On va élargir notre gamme de produit en incluant une ligne de basiques tout en continuant de développer des pièces plus complexes, avec des matières nobles. On va également développer des collaborations, en allant chercher des experts et des artisans qui vont apporter leurs savoir-faire". Un regard optimiste pour la suite des événements qui se traduit par la même énergie directrice et la volonté de raconter de nouvelles histoires autour de beaux produits.  

"Pour moi, il faut vraiment être sincère et prendre son temps, être curieux et faire quelque chose qui nous ressemble."

Crédit photo : P.O. Views


wethenew-clara



Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-sorties-week-end
Adidas, Nike, Jordan : les 3 sorties les plus attendues du week-end

décembre 09, 2022

Nos équipementiers sont parés pour les fêtes de fin d'année !

Voir l'article entier
wethenew-kitesy-martin-del-carmen-marque-upcycling-journee-climat
Nos coups de cœur responsables : 8 marques à suivre

décembre 08, 2022

Pour la Journée du Climat, découvrez les jeunes créateurs FR qui s'engagent.
Voir l'article entier
drake-champagnepapi-air-force-1-love-you-forever
La AF1 "Love You Forever" de Drake est ENFIN là

décembre 08, 2022

Une AF1 spéciale exprimant l'amour de Drake pour sa mère !
Voir l'article entier