mars 05, 2022

Designers, photographes, artistes, beatmakers... fidèle à elle-même, la "French New Culture" est en constante ébullition. À l'image de Davril, Supraw ou PPSC dont Témalapaire parlait dans sa dernière tribune, ces petits créateurs travaillent dur dans l'ombre pour que leur talent prenne la lumière, afin d'exprimer pleinement leur potentiel créatif. Parfois aux antipodes les uns des autres, il y a pourtant une caractéristique qui les relie : l'ambition. Remplis de créativité, ils sont les prescripteurs de cette "new culture", et se définissent comme trendsetters de la sphère mode, musique ou artistique en France. À travers notre nouveau format "Le Radar", on laisse la parole à ceux qui façonnent cette culture dans l'ombre, et qui incarnent la nouvelle vague. Pour ce premier episode, notre radar s'est posé sur la jeune griffe "Fooyy", qui, avec seulement un drop à son actif, a déjà tous les critères pour devenir une des marques de demain. 


wethenew-foy-casquette

Gros plan sur Fooyy

Avec son ADN streetwear coloré et rétro, Fooyy exprime son originalité tout en cultivant les paradoxes. Largement inspirée par l'identité de son créateur, ce dernier se livre sur lui-même avec sa jeune griffe, tout en souhaitant rester anonyme : "L’envie de réussir dans ce domaine m’a fait devenir ce que je suis aujourd’hui : ambitieux et motivé." Avec sa touche personnelle et sa positivité, le créateur s'est confié au Blueprint sur les coulisses de sa marque.

Un surnom, une empreinte, un label

Lancée en septembre 2021, Fooyy est avant tout une affaire de famille : "Le nom de la marque c'est le surnom que ma famille me donne depuis petit. On m’appelle “Foy” chez moi. Donc j’ai rendu hommage à ma famille en donnant ce surnom à ma marque." Un surnom qui sonne automatiquement comme l'empreinte du créateur sur sa griffe, et qui la rend d'autant plus personnelle. En terme d'ambition et d'audace, ce dernier en est d'ailleurs rempli : "J'ai toujours voulu lancer une marque et j'ai pensé que c’était le bon moment. Avec toutes les petites marques qui émergent, je me suis dit pourquoi pas moi !" En effet, cette forte émergence de petites marques, mais également l'envolée du streetwear, ont fortement influencé le créateur sur son style : "J’ai pas de style en particulier, mais je dirais que celui qui se rapproche le plus de Fooyy c’est le streetwear. Le streetwear fait partie intégrante de la génération actuelle et je pense que ma marque peut représenter cette génération, et même au-delà."

wethenew-foy-casquette

La question de la génération, inévitable, a évidemment traversé l'esprit du jeune parisien dans la création de son projet : "Les générations actuelles cherchent toujours à porter d’autres marques, à avoir l’exclusivité à chaque fois, et je pense que c’est pour ça que les petites marques émergent autant et aussi rapidement." Confiant et sûr de lui malgré son jeune âge, il n'a pas a eu peur de lancer son projet : "En voyant les autres 'petites marques' monter et devenir plus grandes, je me suis dit que j'en étais tout aussi capable. Il faut juste beaucoup de motivation et ne pas avoir peur de se jeter à l'eau."

Quand la marque et le créateur ne forment qu'un

"Cosy, fun, Foy" voilà comment il qualifie l'ADN de sa marque. Complètement relié à ce qu'il aime et à ce qu'il est, Fooyy est l'alter-ego de son créateur : "Fooyy est lié à moi et à ce que je suis dans la vie. Pour créer ma première casquette, je me suis inspiré des tenues traditionnelles vietnamiennes et donc de mon pays, afin de créer le petit bonhomme avec le chapeau." Très attaché à ses origines, dans lesquelles il puise la plupart de ses inspirations, il s'inspire aussi de son quotidien et garde constamment sa créativité en éveil : "Mon inspiration vient de l'Asie et de mon pays, le Vietnam. Aussi, quand je marche dans la rue et que je vois un design ou un visuel qui me plaît bien, je vais essayer de l’intégrer à mes projets en le détournant à ma façon, et en l'intégrant à l’ADN de Fooyy."

wethenew-fooyy

Avec une créativité sans limites et plusieurs domaines pour l'inspirer : voilà le processus créatif du jeune Foy : "Je fais tout au feeling. Si demain j’ai envie de sortir un bonnet même si on est en été, je le fais. Je suis quelqu’un qui aime vivre au jour le jour et faire ce qui me plaît quand j’ai envie de le faire, alors c’était évident pour moi de le retranscrire dans ma marque."

La vision de Fooyy pour le futur

"Pourquoi pas viser un peu plus haut encore. Toucher encore plus de monde. Des jeunes, comme des personnes un peu plus âgées." Comme expliqué par son créateur, Fooyy veut être accessible à tous, et ne se réfère à aucun style spécifique : "Je ne vise aucun type de personne en particulier, tout le monde peut porter du Fooyy. Même Marco Verratti !" Et quand on lui parle d'avenir, de pop-up store, et de réussite, le créateur se veut optimiste, tout en gardant les pieds sur terre : "Pourquoi pas, mais je ne suis pas encore dans l’optique de ce genre d’évènement pour l’instant. J’attends de monter encore plus pour pouvoir faire un pop-up. Ce sera quand je me sentirais prêt."

En gardant le côté énigmatique qui caractérise son label, celui qu'on surnomme "Foy" se confie brièvement sur ses prochains projets : "Un petit tee-shirt devrait arriver dans quelques semaines. Et des casquettes sont prévues pour l'été."

wethenew-foy-drop
Photos : @fooyy_y

wethenew-signature-bp-agathe


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-silver-bullet-air-max-97
Le potentiel retour de la 97

mai 22, 2022

La Air Max 97 fête ses 25 ans cette année ! Entre nouveaux coloris et collaborations iconiques, elle pourrait bien se démarquer cette année.
Voir l'article entier
wethenew-yeezy-slide
10 paires pour l'été à moins de 250€

mai 21, 2022

Pour cette saison, chaussez-vous d'une paire stylée abordable.

Voir l'article entier
wethenew-virgil-abloh-shannon
Shannon Abloh nommée à la tête de Virgil Abloh Securities

mai 20, 2022

La femme de Virgil Abloh à la tête de sa "société créative".

Voir l'article entier