10€ offerts sur votre première commande avec le code FIRST10

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Livraison express

mars 29, 2022

[email protected] est une icône majeure du monde de la mode et de l'art. L'ourson désarticulé a bouleversé l'industrie du jouet de manière phénoménale, tout en restant dans la simplicité. Unique, le [email protected] est un véritable trophée : désiré par beaucoup, mais possédé par peu. Avec de nombreuses collaborations à son actif, dont certaines avec les plus grands noms du streetwear comme Stüssy ou Supreme, le phénomène [email protected] n'a pas fini de faire parler de lui. Surnommé le "jouet de collection pour adultes" par le DJ de Linkin ParkJoe Hahn ; c'est aujourd'hui un véritable outil de communication utilisé par les marques. Focus sur l'ours en plastique que les collectionneurs s'arrache.


Ses origines nippones

[email protected] a été lancé par la société japonaise Medicom. Spécialisée dans la création de figurines et de produits dérivés, la société développe de nombreuses licences internationales emblématiques. Elle collabore également avec de nombreuses fondations d'artistes comme Warhol, Basquiat ou Haring. C'est aussi le faire-valoir de marques importantes comme Nike ou Supreme. Medicom a été fondé par Tatsuhiko Akashi en 1996.


Tatsuhiko Akashi a l'idée de créer une figurine "Kubrick" en forme de Lego, afin de rendre hommage à Stanley Kubrick et son célèbre film "Orange Mécanique". Rapidement, le succès des Kubricks devient tel, que les organisateurs de la World Character Convention de Tokyo appellent Akashi en 2001, pour concevoir des "Toys". Face à une multitude de demandes auxquelles il n'arrive pas répondre, l'artiste japonais crée un modèle articulé unique, qui sert de support à différentes créations. 2001 marque également le 100e anniversaire de l'ours en peluche. Tatsuhiko surfe sur l'idée et décide de mettre une tête d'ourson sur le Kubrick. On assiste donc à la naissance du fameux Bearbrick.

wethenew-tatsuhiko-bearbrick

Un format unique et déclinable à l'infini

Le [email protected] est une création intelligente. En effet, il allie la simplicité d'un jouet en plastique à la complexité de l'art moderne et de la mode. Très résistante, la figurine est fabriquée à partir de plastique ABS. Un plastique résistant aux chocs, relativement rigide, léger, et qui peut être moulé. Sa forme est unique : seul le design change selon les projets. Le [email protected] est une véritable ardoise vierge sur laquelle on peut dessiner n'importe quoi.

Le "jouet pour adultes" possède différentes tailles, sous forme de pourcentages. Le [email protected] classique est le 100%. Il existe également les formats 50% (le porte-clé), 200%, 400% et 1000%, qui mesure 70  cm de haut. Aimant l'exclusivité, les modèles préférés des collectionneurs sont les tailles 400% et 1000%. Les [email protected] sont représentés sous forme de séries, limitées à 2 par an. Avec une collection été et hiver, les éditions sont limitées, et rares sont celles rééditées. C'est d'ailleurs ce qui le rend si unique et convoité.

wethenew-bearbrick-taille

Le [email protected] est composé de 9 parties : une tête pivotante, deux bras articulés, deux poignets pivotants, une taille pivotante et deux pieds articulés. Le "A" de Bear a été remplacé par un @ pour que la figurine est une réelle personnalité.


Des designs pointus

Le [email protected] possède quatre différents types de design : Basic, Artist, Secret et Standard. Le design Standard possède des thèmes récurrents : Jellybean, Pattern, Flag, Horror, SF, Cite, Animal et Hero. Afin que chaque acheteur ne puisse pas savoir ce qu'il obtient, les [email protected] sont disposés dans des boîtes opaques, à l'aveugle. La première série de figurines voit le jour en août 2001. Très orientés "jouet" au départ, les [email protected] dévoilent leur toute première collaboration avec le disquaire HMV de Tokyo, un mois après son lancement. En mai 2002, Stüssy commence à porter de l'intérêt à l'œuvre d'Akashi, et devient le premier d'une longue série de collaborations. Cela donnera également naissance à la relation entre [email protected] et le streetwear.

wethenew-stussy-bearbrick

Une ascension fulgurante

L'évènement "LOVE IS BIG, LOVE IS [email protected]", va faire grimper en flèche la notoriété de [email protected] En effet, un nombre inconsidérable de designers des maisons Chanel, Cartier, Moschino ou encore Hermès, s'approprient [email protected] et proposent des versions vendues jusqu'à 10.000 $. La prémisse d'une rencontre entre haute-couture et streetwear. [email protected] se base sur la simplicité et la singularité. Ainsi, il ne s'aligne sur aucune marque et aucun style. L'image singulière de l'ourson se retrouve renforcée grâce à des designs originaux, mais en gardant toujours son ADN de base.


En 2007, Karl Lagerfeld se joint à [email protected] pour décorer les vitrines des boutiques Chanel. Ainsi, une représentation de Coco Chanel dans son iconique tailleur en tweed et son collier de perles, va être présentée dans les devantures de la maison française à travers le monde. Celle qui deviendra la figurine la plus connue de [email protected], sera offerte aux clients, mais jamais mise en vente. On peut cependant la retrouver sur des sites de reventes avec des prix avoisinant les 20.000 $.


Tatsuhiko Akashi et son ourson en plastique devenu iconique, va devenir l'emblème le plus représentatif de la culture urbaine. En effet, Bape, Stüssy, Fragment, Clot, Undercover, sacai ou encore Comme Des Garçons, vont adapter leurs designs à la figurine. [email protected] s'adapte aussi aux dessins-animés, avec les personnages de Winnie L'Ourson, Jerry ou encore Hello Kitty. La musique se joint également à l'art avec Drake ou encore les Daft Punk. [email protected] va par ailleurs, s'entourer de grands artistes comme Kaws ou Takashi Murakami.


Des éditions TRÈS limitées

La série secrète de [email protected] prend en compte les pièces extrêmement rares, mais aussi les plus chères. Parmi elles, le [email protected] 1000% Yue Minjun "Qiu Tu" créé en 2008, s'est vendu à 126.000 $ lors d'une vente aux enchères.

wethenew-yu-minjun

Viens ensuite les éditions limitées, comme celle de KAWS "Chomper", avec un ours bleu et la signature "X" de l'artiste dans ses yeux.


Pour le 10e anniversaire de colette, le shop parisien a designé un [email protected] spécial. En effet, on distingue un ours blanc portant la signature de douze artistes de rue, dont Kaws. En 2009, la boutique design une nouvelle figurine portant la mention "White Crystal Christmas". Un [email protected] incrustés de cristaux Swarovski, vendu à 14.000 $.


En 2019, Readymade et Mickey Mouse ont conclu un [email protected] 1000% avec une caractéristique unique : la figurine peut être habillée en Ghillie Suit. Une tenue militaire recyclée du label Readymade.


En 2017, le [email protected] en collaboration avec le fabricant de meubles japonais Karimoku, a donné naissance à une œuvre uniquement en bois.


Si on devait résumer le phénomène [email protected], on pourrait aisément affirmer que c'est l'un des seul objet qui créé du lien entre l'art, la mode, le streetwear et le luxe. En parlant de créer du lien entre plusieurs univers, découvrez Demna Gvasalia : un génie visionnaire.


Crédits photos : Hooksup, Hypebeast, Yahoo et Pinterest


wethenew-signature-bp-agathe


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-angele-tournee
Les événements à ne pas louper en octobre

octobre 01, 2022

Le mois d'octobre vous fera voir la vie en rose !
Voir l'article entier
wethenew-po-views
Le Radar #4 : P.O. Views

septembre 30, 2022

Notre détecteur s'est déplacé jusqu'en Méditerranée, où le collectif P.O. Views puise ses inspirations.
Voir l'article entier
wethenew-virgil-abloh-industrie-mode-influence-louis-vuitton
Comment Virgil Abloh a fait évoluer l'industrie de la mode

septembre 30, 2022

Le génie de Chicago aurait fêté ses 42 ans aujourd'hui.
Voir l'article entier