février 06, 2022

Qui de mieux que l’oracle de la matrice aka Témalapaire pour jouer au jeu des pronostics sur les tendances qui vont marquer 2022 ? Prenez cette tribune comme un flyer de Téma Voyance à la sortie du métro et rentrez dans ma boule de cristal pour connaître le futur de la culture sneakers. Alors qui va marquer l’année 2022 ? Dans une industrie qui change aussi vite que le mood de Kanye West, on a vraiment l’impression qu’on est en plein virage avec Lewis Hamilton et Max Verstappen. Même si on ne s’est pas encore remis de la disparition de notre tonton Virgil (et qu’on ne s’en remettra sûrement jamais), la relève s’installe et son héritage semble entre les mains de la prochaine génération de designers. Du côté des marques, New Balance a mis fin au jeu des chaises musicales entre Nike et adidas et devrait asseoir sa domination sur le trône avec ses bangers en guise de couronne. 2022 c'est aussi l'année où le streetwear va continuer de se mettre du Gore-Tex partout, les paires vont prendre la pilule bleue pour foncer dans la matrice aka le Metaverse et les labels indépendants vont partir à l’assaut du monde chico. Pour m’aider à lire l’avenir des paires dans les lignes de leurs semelles et pour faire ce Témalacote de 2022, j'ai encore sélectionné une équipe d’experts triée sur le volet parmi mes abonnés. À vos boules de cristal et on se capte le 31 décembre pour se dire qu'on avait raison.

New Balance en roue arrière sur l’industrie à 550km/h

2022 est une année d’élection et le peuple a choisi. À nous les brunch, à nous les vélos électriques, à nous les latte vanille au lait d’amande bio à 10€ de Montreuil… et à nous la New Balance 550. Relancée il y un an et demi par ton New-Yorkais en pull MoMA préféré Teddy Santis, New Balance a trouvé sa Dunk avec cette paire d’inspiration basketball, que tout le monde veut déjà, avec ou sans bubble tea à la main. Pour Erwan, c’est simple : "New Balance peut tout rafler cette année grâce à ses nouvelles shapes, des collabs réussies et des détails qui font la différence comme sur le Protection Pack ou les 550 Aimé Leon Dore". Marque de l’année 2021 selon la majorité de la communauté sneakers, New Balance régnera en 2022. Comme le retour de Benzema en équipe de France, c’était écrit. Et s’il y avait des doutes sur ce vote unanime dès le premier tour, la 2002R et la 990 donnent la réplique aux réfractaires : "Vous êtes pas contents ? Triplé".

Largement devant dans les chiffres, Nike et Jordan ont toujours la recette pour prendre leur part du gâteau. Et comme c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleurs tacos, le Swoosh et le Jumpman ont ressorti les bonnes vieilles collabs’ de leur chapeau pour amener un peu de lumière sur des modèles oubliés. Comme un Bic "4 couleurs", la Air Max 1 a profité des 4 coloris de la collaboration avec Patta. Une sacai x Cortez pourrait ressusciter la paire emblématique de Farès Gump et les Air Jordan 2 et 3 pourraient aussi revenir des abysses. De son côté, si YEEZY n'est pas aussi attendu en 2022, Ye aura eu le mérite de créer de nouvelles silhouettes en 2021, quand d’autres marques ont joué les Père Castor en nous ressortant des vieilles histoires sur des paires poussiéreuses. Mais comme la plupart des designers, nous aussi on aime bien la poussière. 

Les Avengers du design

Même en 2022, le monde de la sneaker pleure encore Virgil Abloh. Quand un génie a marqué son époque comme il l’a fait, c’est toujours difficile de se projeter vers l’avenir. Mais la relève est bel et bien assurée et quand on voit l’engouement autour de designers comme Salehe Bembury, Teddy Santis ou même Thibo Denis chez Dior, on peut penser que nos prochains L sont entre de bonnes mains. Virgil Abloh a passé le témoin à Salehe Bembury et consorts comme CR7 et Messi le passent à Mbappé et à la jeune génération. Au-delà même de cette passation de pouvoir qui semblait s’initier et qui va s’acter en 2022, le rôle de pionnier de Virgil a ouvert de nombreuses portes pour les designers du futur. Et quand on voit Teddy Santis à la direction créative de New Balance ou même NIGO réinventer une grande maison comme Kenzo, on se dit que l’histoire est trop belle. Ils vont réussir à nous faire acheter des tigres sur du Kenzo comme si on était sous chicha double pomme en 2012. Et de Joe Freshgoods à Justin R. Saunders et son label JJJJound, ils vont être nombreux à placer leurs pions sur l’échiquier de la sneakers culture en 2022.

Le streetwear sous la douche

TikTok et Instagram sont formels, on va continuer de voir du Gore-Tex sous les douches en 2022. Destinés à la montagne et designés pour des conditions climatiques extrêmes, les vêtements techniques sont partout sauf là où on les attend. Le streetwear va nous saturer avec Arc’teryx, Salomon ou Hoka en 2022, c’est gravé dans la roche. Encore une fois, nos influenceurs préférés aka Frank Ocean, Aminé ou Travis Scott ont foulé les sentiers battus pour nous. Louis qui partage cet avis cite bien sûr "Arc’teryx qui commence à multiplier pas mal de collabs’ depuis quelques mois". Alessio met quant à lui le côté "confortable et pratique" du techwear en avant. Durables et resistants, ces vêtements ont autant une crédibilité technique qu’une construction pensée et développée sur plusieurs années. Mais si 2022 nous mettra tous en scaphandre, pas sûr que cela dure éternellement selon Louis : "Je ne pense pas que ça va durer hyper longtemps. Quand tu vois The North Face qui s’essouffle un peu, l’outdoor va arriver partout avant que la tendance ne se calme." Et même si les grimpeurs des Buttes Chaumont vont continuer leurs ascensions des sommets parisiens, les randonneurs du métro et de la Fashion Week vont sûrement ranger leurs mousquetons pour d’autres explorations en 2023.

"Don’t ask me to do a fucking NFT… Ask me later"

La culture sneakers est souvent prescriptrice des tendances, et c’est le cas avec les NFT. "Jetons Non Fongibles", Metaverse, Blockchain, White List… pas certain que tout le monde comprenne bien comment ça fonctionne mais tout le monde change sa PP insta. En même temps, quand toute une industrie dépose des brevets et investit dans le Web3, comment détourner le regard ? adidas aurait raflé plus de 20 millions de dollars en une après-midi avec ses premiers NFT en collaboration avec Bored Ape Yacht Club, GMoney et PUNKS Comic et Nike vient de teaser sa réponse avec sa dernière acquisition RTFKT Studios. Ce même studio a d'ailleurs fait des millions en lançant il y a quelques mois une collection de NFT avec le pionnier de la sneaker, Jeff Staple. BAPE, Prada, Gucci… avec de plus en plus de projets NFT sneakers et streetwear, vu comme c’est parti, on va bientôt se prendre des L dans le Metaverse. Et même si vous ne voulez pas entendre parler des NFT comme Kanye West, ce n’est sûrement qu’une question de temps avant que le "Ask me later" ne se transforme en "Ask me now".

"On est pas comme eux, le monde en indé"

Si PNL a rappé "On est pas comme eux, le monde en indé" et Booba "c’est b*ndant d’être indépendant", les jeunes marques indépendantes du streetwear ont repris le même air. Engageants, fédérateurs et créatifs, ces nouveaux labels émergents prennent de plus en plus de place dans le paysage de la culture urbaine. Les créateurs indépendants comme Corteiz, PPSC ou Supraw fédèrent des communautés là où les grandes marques ont échoué. Que ce soit en physique ou en ligne, les soldouts éclairs sont devenus monnaie courante et reflètent l’effervescence autour de ces marques, qui vont continuer de tout prendre cette année. Simon le confirme et croise les doigts pour que 2022 soit l’année de Supraw : "Il a cette volonté de se faire plaisir, et ça se ressent dans ses créas, même si un modèle marche à fond il ne va pas s'enliser dans des restocks incessants. Il a réussi à garder son univers et à proposer des pièces originales et c'est ça que sa commu cherche. (…) Il a un compte @suprawmafia, qui relaie toutes les infos sur les prochains drops pour garder la commu en alerte." Et si Titouan667 se lève tôt pour faire des +20€ grâce au resell sur Vinted, beaucoup font juste la queue pour s’acheter leurs pièces préférées. À la manière d’un Davril qui déplace les foules après seulement 56 publications Instagram (alors que moi j’en ai plus de 600 miskine), la culture va continuer de rechercher ses nouvelles idoles en 2022. Proches de leurs communautés, authentiques et réactifs, les labels indépendants remplissent le gouffre béant laissé par les grandes marques. Et espérons qu’il y aura aussi une petite place pour Téma quelque part par là…

Photo de couverture : Témalapaire / Wethenew


Signature


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-festival-de-cannes-75-édition
Festival de Cannes : ce qu'il ne faut pas manquer cette année

mai 17, 2022

Découvrez les origines, les moments marquants et le déroulé de cette 75ème édition.
Voir l'article entier
wethenew-aj1-travis-scott-reverse
Air Jordan 1 Low OG "Reverse Mocha" x Travis Scott : enfin une date de sortie

mai 17, 2022

Travis Scott enchaîne les bonnes nouvelles et nous dévoile la date de sortie de sa Air Jordan 1 Low "Reverse Mocha".
Voir l'article entier
wethenew-journée-internationale-contre-homophobie-transphobie
Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie : ces asso’ qui aident

mai 17, 2022

SOS Homophobie, Ardhis, Act Up, OUTrans, ces associations œuvrent dans toute la France contre les LGBT phobies. 

Voir l'article entier