10€ offerts sur votre première commande avec le code FIRST10

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Livraison express

décembre 22, 2022

Le deuxième opus du film Avatar est enfin disponible ! Après treize ans d'attente, le réalisateur James Cameron décide finalement d'accorder une suite aux aventures de Jake Sully et Neytiri sur la planète Pandora. Cette suite, très attendue par les fans de l'univers se devait d'être aussi belle et impressionnante que le film précédent. Avec un démarrage record dans les salles de cinéma françaises, les premières critiques fusent. Le défi de taille semble relevé pour Avatar : La Voie de l'Eau qui génère de nombreux retours positifs. L'équipe de Wethenew s'est donc prêtée à l'exercice de la critique et a livré ses impressions. 


Un budget colossal

Le premier film Avatar est l'un des plus rentables de l'histoire ! Il a rapporté plus de 2 milliards de dollars. Le coût de production du second film Avatar est quant à lui estimé à 400 millions de dollars. Un budget colossal que son réalisateur James Cameron espère rentabiliser avec la sortie d'Avatar : La Voie de l'Eau. Pour perfectionner le long-métrage, de nouveaux moyens techniques sont aussi déployés. Pour certaines scènes du film, la production tourne en High Frame Rate, équivalent à 48 images par secondes contre 24 traditionnellement au cinéma. En doublant le nombre d'images par secondes avec le HFR, les effets de saccades et de flous sont gommés, notamment sur les scènes d'action et les déplacements rapides des personnages.

Selon Clara, rédactrice chez Wethenew, les dépenses liées à la production du film sont compréhensibles : " À la fin du film, j'étais scotchée, les visuels sont tellement réalistes ! Du détail du sable, aux vagues ou même encore les mouvements des cheveux... On voit réellement le changement avec le premier film. Je me souviens encore des larmes que je trouvais assez fausses lorsque les personnages pleuraient dans le premier film et là, on sent que la technologie utilisée pour ce film est bien meilleure, puisque je n'ai pas eu cette impression ! Avec tous ces effets spéciaux et innovations, on comprend pourquoi le film a coûté aussi cher !" 

Pour la protection des océans 

Après l'engouement du premier film, 20th Century Studios, le home studio de Cameron était prêt à sortir une suite immédiatement. C'était sans compter sur le réalisateur qui préférait se poser pour proposer une suite à la hauteur des attentes. Pour créer une incroyable expérience visuelle surpassant le dernier film Avatar, le réalisateur prépare le terrain bien en amont. À l'époque, James Cameron se passionne des océans et de la durabilité autour de l'environnement. Barbara, Influence & PR manager, salue l'effort du réalisateur : "13 ans d’attente pour en prendre plein les yeux ! Une belle sensibilisation envers la protection des fonds marins."

L'exploration de l'océan a permis au réalisateur de retranscrire à l'écran tous les détails relatifs à l'univers de la mer, tout en y glissant un message. 

"Ce n'est pas un film qui vous tape sur la tête avec son message, mais je pense qu'il vous fait ressentir quelque chose. Il vous demande simplement de ressentir quelque chose pour les océans et peut-être qu'ensuite, au moins pour quelques personnes, cela se traduira par des actes." - James Cameron sur Avatar 2

Un message qui n'a pas échappé à l'œil de Fanny, rédactrice chez Wethenew : "Cette deuxième édition est une ode à Mère Nature et le grand bleu, un beau message empreint de spiritualité qui nous donne envie de faire plus attention à notre empreinte sur Terre."

Pour le tournage de scènes sous-marines, les acteurs s'entraînaient à la plongée libre dans un réservoir de 3 millions de litres d’eau spécialement construit à cet effet. L'extraordinaire performance des acteurs a aussi permis aux équipes du film de tourner plus efficacement les scènes. C'est notamment le cas avec l'actrice Kate Winslet qui a battu le record d'apnée en tenant 7 minutes et 14 secondes sous l'eau.  

Des valeurs d'unité 

Les 3 h 12 de film nous plonge dans les océans de Pandora où on y découvre sa richesse et les espèces sous-marines qui les peuplent. Avatar : La Voie de l'Eau aborde non seulement des problématiques environnementales, mais traite aussi des liens forts qu'entretiennent les personnages entre eux. En effet, dans ce nouvel opus, Jake Sully et Neytiri sont devenus parents et inculquent leurs valeurs à leurs quatre enfants. Le réalisateur, qui est aussi père de quatre enfants, s'est d'ailleurs appuyé sur son modèle familial pour façonner la famille Sully. Le film en met plein la vue comme le confie Emma, assistante Marketing Specialist chez Wethenew. Pour elle, cet opus est poétique et les valeurs de la famille lui ont donné envie de le revoir une nouvelle fois. "Je me suis dit “comment James Cameron pourrait-il faire mieux ?” et franchement au niveau de scénario, des images, de la musique tout était vraiment parfait. Un film de 3h, donc long, mais chaque minute c’est un pur plaisir ! Plus de 10 ans d’attente mais ça valait le coup ! Hâte de connaître la suite."

Treize ans d'attente pour une qualité visuelle sans précédent 

Une chose notable dans ce second volet : la qualité visuelle ! Pour capturer les mouvements de l'eau, le réalisateur se munit de caméras Venice de Sony auxquelles ils ajoutent un système 3D lui permettant de filmer sous l'eau. De cette manière, les images paraissent encore plus spectaculaires et réalistes ! Fanny confirme d'ailleurs ce point : "J’avais 9 ans lorsque j’ai vu le premier volet d’Avatar. L’histoire et la prouesse visuelle m’avaient plus que marquée et 13 ans plus tard, on ne peut qu’être scotché face à des images pareilles."

Nicolas, rédacteur E-commerce, s'accorde aussi à dire que ce second film est très bien tourné. "Pour moi, ce deuxième film est une claque visuelle et émotionnelle ! Entre les thématiques familiales et les effets spéciaux à couper le souffle, Cameron nous propose du très grand cinéma comme on en faisait plus !"

Hormis les prouesses visuelles montrées à l'écran, le sens de l'histoire reste critiquable pour d'autres. Naby, product owner chez Wethenew a un avis plus tranché : "Une claque visuelle de 3 h pour une histoire basique et sans saveur." N'en déplaise à d'autres... 

Un, deux, trois volets 

Si une éternité semble s'écouler avant la sortie du second long-métrage, les fans d'Avatar seront ravis d'apprendre que la suite est déjà en préparation. James Cameron confiait à GQ que ces années écoulées ont permis de travailler sur l'extension de la franchise. 

"Nous n'avons jamais vraiment décidé du moment précis où on lancerait la production. On voulait commencer quand tout serait vraiment prêt. Il a fallu un an et demi pour écrire les trois scénarios et puis six mois pour que je réalise que le premier scénario devait être séparé en deux films"

Le réalisateur et son équipe ont d'ailleurs déjà établi un plan sur plusieurs décennies, où figurerait un Avatar 3 et 4.

"On a donc entamé la production il y a cinq ans, en septembre 2017. Il nous a fallu ces cinq années pour tourner tout Avatar 2, Avatar 3 et une partie d'Avatar 4."

En tout état de cause, ce deuxième volet a convaincu Emma et Juliette, graphiste chez Wethenew, de voir la suite. Pour Juliette, ce nouvel opus qui s'axe sur la représentation des peuples opprimés est assez représentatif des faits qui se sont déroulés dans l'histoire mais le développement des personnages manquait cruellement. "Je suis un peu restée sur ma fin, mais ça donne vraiment envie de voir la suite !" 

 

Et si vous êtes passionnés d'histoire, découvrez l'importance qu'on prit les archives dans la culture aujourd'hui

Crédits photos : Avatar 


wethenew-clara



Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-beyonce-grammy-awards-2023
Les meilleurs moments de la 65e cérémonie des Grammy Awards

février 06, 2023

Beyoncé artiste la plus couronnée, l'hommage de Quavo ou Harry's House sacré album de l'année !
Voir l'article entier
wethenew-mschf-astroboy-boots-date-sortie
MSCHF : quelle est cette paire qu'on voit partout en ce moment ?

février 06, 2023

Le collectif de New York montre qu'il a toujours le sens du contrepied.
Voir l'article entier
wethenew-corteiz-drop-t-shirt-vestes-gants-sortie
Corteiz : voilà comment acheter les pièces du dernier drop

février 06, 2023

La marque londonienne dévoile un nouveau drop bien fourni !
Voir l'article entier