10€ offerts sur votre première commande avec le code FIRST10

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Livraison express

janvier 15, 2023

La NBA est à coup sûr, le rêve, la concrétisation, le fantasme de tous les jeunes garçons qui débute le basketball. L'arrivée en NBA est déjà un exploit, mais être sélectionné à la première position de la Draft NBAn'est souvent réservé qu'aux plus grands comme LeBron James, Shaquille O'Neal ou encore Tim Duncan. C'est pourtant ce qu'est en passe de réaliser le natif du Chesnay, Victor Wembanyama. Aujourd'hui, on vous explique la hype qui entoure le prodige français depuis maintenant deux ans. Arrivera-t-il à s'imposer en NBA ? Son physique parfois critiqué saura-t-il s'adapter à la grande ligue et ses mastodontes au poste 4 & 5 ? Réponse avec David Benhaïm, co-fondateur de Wethenew et pratiquant de basket depuis ses 11 ans, Elias, créateur de contenus et Dylan de Abreu, rédacteur e-commerce chez Wethenew et joueur et fan invétéré de basket français, tous trois nous partagent leur vision sur le passé, le présent et le futur proche du jeune OVNI des Metropolitans 92.


L'éclosion d'un talent générationnel

Quand on pose la question de la première impression que Wemby nous a laissé, les réponses sont diverses mais le constat est souvent le même, un véritable crack. Du banc des pros à Nanterre aux catégories jeunes, le jeune de 15 ans, était déjà mesuré à 2m18. Pour David, le souvenir est encore ancré dans sa mémoire, tant le 2v2 contre Rudy Gobert et Vincent Poirier, l'a marqué :


 

"Sur Youtube, je crois quand il avait 15-16 ans, on sentait déjà la hype autour de lui à cause de sa taille puis quelques mois après, il y a eu ce fameux 2v2 contre Rudy Gobert et Vincent Poirier, sa précocité et sa facilité était déconcertante."


Encore à Nanterre, la vidéo devient rapidement virale et les Américains sont sous le choc en découvrant un tel gabarit et une telle aisance avec le ballon. La vidéo atteindra par la suite les 7,6 millions de vues sur la chaîne YouTube du spécialiste américain, JimmyBallers20. Tout ça face au double DPOY de la NBA et pivot des Utah Jazz à l'époque, Rudy Gobert alors à son apogée en terme de basket. Cette mobilité dans un corps aussi grand, n'avait jamais été vu auparavant. Les experts commencent petit à petit à découvrir la licorne française qui deviendra très rapidement l'OVNI que l'on connaît aujourd'hui. Par la suite, le jeune Wemby continue sa progession dans l'hexagone et décide de quitter son club formateur Nanterre92, pour rejoindre le mythique club de l'ASVEL, il y gagnera le titre de champion de France lors de la saison 2021-2022. WMB est aussi selectionné par l'Équipe de France en 2021 pour participer à la Coupe du Monde u19 et pour Dylan, rédacteur e-commerce chez Wethenew, c'est à ce moment-là que la planète basket découvre réellement Victor.

 

 

"Sa Coupe du Monde avec les u19 était dantesque. Sa finale et son duel face à Chet Holmgren qui était déjà très connu aux États-Unis et présagé n°1 de la draft 2022, a fait exploser sa côte chez les ricains. Après ça, ils savaient déjà qu'il était un candidat sérieux pour la prochaine draft."


Victor est bel et bien le présent et le futur du basket français et mondial, sa prématurité n'avait plus été vue depuis un certain Luka Dončić avec le Real Madrid selon Dylan. Ce qui est sur c'est que WMB suscite de la convoitise et de l'admiration chez les légendes de ce sport.


Un skillset impressionnant, une taille démentielle, découvrez Wembanyama !

Néanmoins, pendant ses dernières années à l'ASVEL, une ombre au tableau se dresse concernant le physique de Wembanyama, ses blessures. Le corps du jeune de 19 ans avait du mal à enchaîner les échéances, mais pour Elias, il y a pas d'inquiétudes à avoir :

 

 

"On oublie souvent que c'est un jeune joueur, il avait seulement 18 ans, son corps et toujours en train d'évoluer. Ses pépins physiques ? C'est dû à sa croissance, je pense. Lorsqu'on est jeune et en pleine croissance, on peut pas se charger n'importe comment, et puis plus on est grand, plus on est exposé aux blessures."


Une fois ses blessures soignées, le jeune ailier/pivot a su élever son niveau de jeu, et mettre tous les fans et spécialistes de la balle orange d'accord. Sa mobilité, ses dribbles, ses shoots tout est impressionnant chez lui. "Ses mesurations sont plus grandes que la moyenne, son style de jeu de meneur alors qu’il fait 2m22. Il est capable de tout faire, il semble hyper serein et jamais sous pression", ajoute Dylan. Cette saison WMB affole les compteurs en étant le leader de ligue au niveau du scoring, des rebonds, des contres et de l'évaluation, mais la domination s'arrête pas là, il devient par la même occasion le premier à avoir marqué le plus de points avant ses 19 ans dépassant un certain Tony Parker. Il devient aussi le premier joueur à inscrire 30 points ou plus lors de quatres rencontres consécutives. WMB est déjà une machine à record !

 

Malgré tout ça, la hype n'est toujours pas à son apogée, mais la NBA va réussir à mettre les yeux du monde sur le numéro 1 des Metropolitans 92. En octobre dernier, la Grande Ligue prépare une double confrontation de gala, l'équipe du prospect n°1, Victor Wembanyama face à celle du n°2, Scoot Henderson, l'occasion rêvée pour Wemby de se montrer aux yeux des Américains. Seul hic, la double confrontation se déroule en pleine saison de LNB. Pas de problème, la NBA s'occupe de tout et demande à la LNB de déplacer le match face à Roanne, ce que la ligue française fait ! 

 

 

"Si je n’étais pas né, Scoot Henderson mériterait d’être numéro 1 de la Draft", le trashtalk est très apprecié Outre-Atlantique et Wemby semble déjà le maîtriser. Le Français dit les termes et lâche cette phrase avant les deux matchs, une belle façon de lancer les hostilités. Les deux gamins de 18 ans avaient éclipsé le début de saison de certaines franchises NBA, tant les projecteurs étaient rivés sur le duel Wembanyama - Henderson. Malgré une défaite dans le premier match, le francilien impressionne (37 points, 4 rebonds, 5 contres), mais son manque de rebonds est tout de même pointé du doigt. La seconde confrontation, WMB marche sous l'eau et répond aux critiques en récupérant 11 rebonds, tout en inscrivant 36 points, contribuant largement au succès de son équipe. Cette double confrontation est très suivie et les Américains n'en reviennent pas comme le souligne David : "Son duel face à Scoot Henderson était fou, il avait trashtalk avant les deux matchs, il a repondu présent malgré le décalage horaire. LeBron, KD, Giannis et Steph se sont tous inclinés face à son niveau de jeu. LeBron l'a qualifié d'OVNI, c'est fou."

Le sommet de la hype est atteint, le jeune Wemby fait la couverture du très influent magazine de basketball américain SLAM, par la suite, la NBA réalise une opération marketing unique dans son histoire, elle rachète les droits de la LNB. 137 000€, c'est la modique somme que la NBA a posé sur la table pour rediffuser tous les matchs des Mets 92 et des playoffs, histoire de faire monter la hype autour du phénomène français avant la draft.


Une future légende de ce sport en devenir ?

Si la Draft NBA 2023 est attendue plus que jamais, le duel Scoot Henderson - Victor Wembanyama s'annonce tendu, même si l'avantage est du côté tricolore. Ça peut paraître fou, mais certaines équipes "pourraient" préférer Scoot à l'image du Magic, la franchise floridienne possède déjà une raquette solide avec Paolo Banchero, first pick de la draft 2022 et Franz Wagner, jeune allemand de 21 ans avec un back court très faible. La seconde franchise qui pourrait faire l'impasse sur l'étoile montante du basket mondial, c'est OKC. L'équipe entraînée par Mark Daigneault compte déjà un certain Chet Holmgren dans sa raquette. Néanmoins, le n°1 de draft est indiscutable pour Elias : "Le n°1 ça doit être Victor, n'y a pas de question à se poser, il est prêt et il l'a prouvé. Quand t'es pressenti n°1, t'es toujours un minimum prêt, c'est obligé. Au-delà du fait que techniquement c’est surréaliste ce qu’il fait avec sa taille, il joue aussi avec sa “tête” et il fait les bons choix. J’ai vraiment hâte de le voir en NBA et de voir comment il va évoluer." On le sait la Draft NBA n'est qu'une petite étape dans la carrière d'un grand joueur de basket, il faut ensuite confirmer. À cause ou grâce à la hype, il sera très attendu sur le parquet face à des mastodontes comme Nikola Jokić, Joel Embiid ou encore Bam Adebayo. David, le co-fondateur de Wethenew déclare à ce sujet :


 

"Les postes 4 et 5 vont vouloir le "tuer" et lui montrer que la Betclic, c'est pas la NBA, mais je pense qu’il sera prêt, même si il joue face à des Embiid, il a des kilos en moins mais il est beaucoup plus agile et il a de meilleurs skills, il arrivera à s’adapter. J'espère en tout cas"

Une chose est sûre c'est que le jeune WMB sera très attendu, mais il bouleversera à coup sûr, le jeu pratiqué en NBA. Il a aussi réussi à ramener les Français et Françaises dans les salles du pays et faire déplacer les foules venant parfois de loin comme l'acteur Michael Douglas ou encore Travis Scott. Le rappeur avait fait la surprise d'être présent à la Halle Carpentier lors du choc parisien opposant le Paris Basketball aux Metropolitans de Victor, preuve que la Wembamania est bien présente. Alors que le jeune de 19 ans pourrait bien atterrir dans sa franchise de cœur, les Houston Rockets.


 

"Quand on regarde les franchises en bas de tableau que ce soit à l'Ouest ou à l'Est, la meilleure franchise pour Wemby, pour moi, c'est les Spurs de San Antonio, surtout si Popovich reste au coaching. Il connaît et a cotoyé de nombreux français Tony Parker, Nando De Colo, Boris Diaw, il saura le polir et le rendre meilleur. Faut pas oublier qu'il a fait de Tim Duncan l'un des meilleurs 4, si ce n'est le meilleur 4 de l'histoire de la NBA."

Pour Dylan, c'est l'autre franchise texane qui corresponderait le mieux à Victor. Rendez-vous le 16 mai 2023, pour découvrir quelle franchise va obtenir le graal et s'adjuger le premier pick de la draft NBA 2023. Pour découvrir la draft, vous allez devoir attendre le mois de juin, mais pendant ce temps-là profiter pour aller voir le phénomène Wemby. "Victor Wembanyama peut marquer l'histoire du sport français, mais aussi l'histoire de la NBA en devenant l'un des meilleurs de l'histoire, tant son profil est atypique et jamais vu jusqu'à aujourd'hui", selon Elias. Affaire à suivre, mais nous lui souhaitons la première place de la draft NBA, ce qui ferait de lui le premier joueur français à être le first pick. Cocorico !

Si vous avez aimé cet édito, découvrez dans le même style, les 10 moments iconiques de la carrière de LeBron James.

Crédit Photos : ad.visual_, GQ
victor-wembanyama-nba-betclic-elite-equipe-de-france-lnb-lebron-james-metropolitans-92-draft


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-beyonce-grammy-awards-2023
Les meilleurs moments de la 65e cérémonie des Grammy Awards

février 06, 2023

Beyoncé artiste la plus couronnée, l'hommage de Quavo ou Harry's House sacré album de l'année !
Voir l'article entier
wethenew-mschf-astroboy-boots-date-sortie
MSCHF : quelle est cette paire qu'on voit partout en ce moment ?

février 06, 2023

Le collectif de New York montre qu'il a toujours le sens du contrepied.
Voir l'article entier
wethenew-corteiz-drop-t-shirt-vestes-gants-sortie
Corteiz : voilà comment acheter les pièces du dernier drop

février 06, 2023

La marque londonienne dévoile un nouveau drop bien fourni !
Voir l'article entier