janvier 21, 2022

On vous l'annonçait récemment, Sarah Andelman a ouvert son pop-up Just A Space juste à temps pour la Fashion Week de Paris. Pour habiller son espace éphémère à l'image de sa collection de livres, la tête pensante derrière l'agence Just An Idea a invité Sean Wotherspoon, Wethenew, le fameux "Dude With Sign" ou encore l'artiste Gabriela Noelle. Pour l'occasion, la cofondatrice de colette s'est posée avec nous pour discuter de ses inspirations, de ses livres, et évidemment de sneakers

Spoiler alert : rendez-vous à la fin de cette interview pour découvrir sa prochaine collaboration en avant-première. 

C'est quoi Just A Space ? 

C'est un espace où j'ai réuni les livres édités par Just An Idea. On a édité 7 livres récemment et dans ce pop-up il y a des espaces dédiés à chaque artiste. Il y a une exposition pour Pelle Casse, des installations pour Dude With Sign et Edward Bess, une sélection pour Sean Wotherspoon, une exposition de dessins originaux avec Matt McCormick mais il y a aussi des goodies, un café et plein de petites surprises...

Que trouve-t-on dans les livres Just An Idea ? 

Ce sont des sortes de portfolios d'artistes qui viennent de tous horizons. Ce sont des coups de cœurs sur des travaux qui sont souvent déjà existants qu'on retrouve que sur Instagram et je trouvais qu'ils méritaient d'être imprimés sur papier pour avoir une version plus solide. 

Comment faites-vous vos curations ? 

C'est vraiment spontané, ce sont des coups de cœurs. Ce sont des comptes Instagram que je suis comme Dude With Sign ou Nick Newbold. Mais au moment de créer la sélection des artistes pour les livres, je ne sais pas du tout à l'avance si les artistes vont être intéressés et accepter de prendre part au projet. Dans cette série, il y a des fils conducteurs comme la mode avec Marc Jacobs, Nick Newbold et Michelle Lamy par Edward Bess. Il y a le côté américain avec Sean Wotherspoon et Matt McCormick. On retrouve un côté plus phénoménal avec des images fortes avec Dude With Sign et Pelle Cass même si ils n'ont rien à voir. 

 

"Il n'y a plus de limites à la collaboration"

 

Gardez-vous toujours une place pour les sneakers dans vos projets ?

Je glisse au passage que dans la première série de livres il y avait Eric Ng avec ses miniatures de baskets ! Et dans cette série il y a Brad Hall qui analyse les baskets dans ses vidéos, donc c'est vrai que la basket est un thème récurrent dans mes collections de livres !

Quelle paire portez-vous aujourd'hui ? 

J'aurais pu porter quelque chose de plus extraordinaire, ce sont des New Balance avec Aries de Londres... presque déjà vintage on va dire (rires). 

 

"J'ai l'impression qu'il y a peut-être une relève, une nouvelle génération qui arrive pour bousculer les codes."

 

Quel est votre regard sur l'industrie actuelle ?

Aujourd'hui, c'est clair qu'il y a une accumulation de produits, de drops même si j'ai l'impression que ces derniers temps ça se freine un peu, mais vous allez mieux savoir que moi. Il n'y a plus de limites à la collaboration, ça c'est sûr. Il y a des marques qui disparaissent un peu du circuit et d'autres qui prennent plus d'ampleur mais ça c'est normal. J'ai l'impression qu'il y a peut-être une relève, une nouvelle génération qui arrive pour bousculer les codes. 

Rebondir après colette paraît impossible, comment ça s'est passé ? 

J'ai tout de suite enchaîné. On a fermé en décembre et en janvier j'ai monté ma petite structure de conseil pour les marques, autour de la collaboration. C'était vraiment une transition naturelle. J'ai travaillé avec pas mal de marques avec qui on travaillait à l'époque, de sacai à Nike en passant par Valentino ou Moncler. J'essaye d'accompagner des projets autour de la beauté, du design, de la mode. Ça s'est fait de manière organique car ce sont toujours des connexions que j'ai pu construire pendant les 20 ans de colette et de suivre des nouveaux talents aujourd'hui. C'est un peu la même démarche : connecter des gens ensemble. C'est ce que je faisais à l'époque chez colette donc la transition s'est faite de façon très douce. 

Est-ce que vous suivez la mode autant qu'avant ? 

Pour être honnête, non. Je n'ai plus le rôle d'une acheteuse. C'était une chance qui ne me manque pas du tout (rires). De faire tous les showrooms, de recevoir en permanence des linesheets pour passer des commandes... ça me permettait de rester au courant de tout. J'essaye de suivre, j'adore rencontrer des gens comme Sean... Donc je suis ce que je peux suivre, mais je ne suis pas au courant de tout.

Avez-vous été marquée par une paire récemment ? 

J'ai eu la chance de recevoir la magnifique Air Force 1 x Louis Vuitton développée par Virgil Abloh, en plus dans un bleu colette. C'est une pièce de musée, elle est magnifique dans les moindres détails.

Quels sont vos futurs projets ? 

Pour rester dans le thème des baskets, j'ai fait la curation pour une collection avec Vans Vault qui va sortir au mois de mars, pour le Women's Month. J'ai réuni 4 créatrices multicartes qui ont fait une collaboration avec Vans, voilà une info en avant-première !


Photo de couverture : Wethenew / Just An Idea


Signature


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-yeezy-slide
10 paires pour l'été à moins de 250€

mai 21, 2022

Pour cette saison, chaussez-vous d'une paire stylée abordable.

Voir l'article entier
wethenew-virgil-abloh-shannon
Shannon Abloh nommée à la tête de Virgil Abloh Securities

mai 20, 2022

La femme de Virgil Abloh à la tête de sa "société créative".

Voir l'article entier
wethenew-louis-vuitton-air-force-1-exposition
Air Force 1 x Louis Vuitton, une exposition new-yorkaise pour l'occasion

mai 20, 2022

Un lieu immersif présentant les 47 itérations pensées par Virgil Abloh.

Voir l'article entier