mai 25, 2022

De grands designers se cachent derrière vos silhouettes préférées. Tinker Hatfield derrière la Air Max 1, Peter Moore et Bruce Kilgore derrière la Air Jordan 2 et Christian Tresser derrière la Air Max 97. Méconnu du grand public, ce visionnaire marque l'histoire de la sneaker. Le designer de Portland fête ses 55 ans aujourd'hui, l'occasion de revoir son passage chez Reebok à son évolution sensationnelle chez Nike.

Un passionné de sport 

Tout commence avec son amour pour le football américain. Dans les années 80, Christian Tresser intègre l'équipe de football de l'université de Foothill au nord de la Californie et s'y épanouit. Cependant, à cette époque, il ne parvient pas à devenir un joueur professionnel et préfère se tourner vers l'Académie d'art de San Francisco. Un bon compromis qui lui permet d'allier sa passion pour le foot à ses talents de dessinateur. À côté de son cursus d'art, il aide son père dans son atelier de carrosserie. C'est en travaillant sur la voiture d'un client, qui n'est autre qu'un consultant en conception de chaussures, que Christian Tresser va être mis en relation avec Reebok. Il est engagé à partir de 1992 au moment où l'entreprise domine le marché de la basket et menace l'expansion de Nike, une aubaine. 

Son arrivée chez Reebok 

Ses années Reebok ont fait de lui un as de la basket. Tresser travaille pour la marque anglaise en tant que concepteur et innovateur de chaussures. Il participe notamment à lancer les collections dédiées au foot et à la course à pied. Une fois promu au rang de designer en chef pour la gamme de foot de Reebok, il développe de nouvelles technologies. Les chaussures sont dorénavant dotées de la technologie Instapump ou de la Graphlite, garantissant un meilleur maintient grâce aux poches d'air glissées dans la midsole. Il propose aussi des chaussures avec des semelles en fibre de carbone qui évitent aux pieds de se fatiguer. Le designer a également conçu toute la gamme de football de Reebok qui a été porté par plusieurs joueurs lors de la coupe du monde en 1994. Enfin, le designer est à l'origine de plusieurs silhouettes iconiques de Reebok comme les Aztrek, DMZ Daytona, ou la 1992 Pyro. 

Pour se différencier des autres designers, Christian Tresser joue avec les formes et propose une chaussure qui ne suit pas la norme, comme il l'explique dans cette vidéo : 

Ses débuts chez Nike 

La firme au Swoosh repère bien évidemment le talent du designer et lui propose un poste qu'il accepte. Il se charge de concevoir la première chaussure de foot de la marque comportant une empeigne synthétique : la Nike Mercurial. Cette paire change le cours de l'histoire. Pourtant, le designer n'était pas sûr que l'idée fonctionne : "J'étais en conflit avec cette idée, dans la mesure où nous avons toujours fabriqué des chaussures de football en cuir qui sont des chaussures haut de gamme. Je ne savais pas si les joueurs allaient l'accepter." La Mercurial est notamment adoptée par le joueur brésilien Ronaldo, lors de la Coupe du monde de football en 1998. 

Visionnaire sur la Air Max 97 

Christian Tresser enchaîne les sans fautes. Le designer américain pose sa signature sur la gamme Air Max et propose une silhouette aux inspirations futuristes. La Air Max 97 est la première chaussure avec une unité d'air visible sur toute la longueur de la paire. Son design est un clin d'œil aux trains à grande vitesse japonais. Il s'inspire aussi des mouvements créés par des gouttes d'eau tombés dans une mare et les retranscrit sur la paire en les propageant jusqu'à l'unité d'air. Lorsqu'on l'interroge sur son influence en tant que designer dans le domaine du foot, Tresser répond humblement : "Je n'anticipe pas vraiment ce genre de choses. J'ai cette vision étrange, qui en quelque sorte fonctionne pour moi. Je commence à créer et je me lance dans un voyage artistique et je ne pense pas trop à l'avenir et à ce qu'il adviendra. Je vis seulement le moment présent et je m'appuie sur ce qui m'inspire.

En octobre 2017, le designer la dévoile "Air Max 97 CR7 Gold", pour le joueur de foot Cristiano Ronaldo. Christian Tresser s'inspire des souvenirs d'enfance du joueur et de son chemin vers la gloire. Ainsi, la paire est ornée de patch et se couvre d'une pellicule dorée. 

Aux portes d'adidas

Après son passage chez Nike, Christian Tresser passe l'année 2000 chez l'équipementier allemand, adidas. Il innove dans la conception de chaussures dans les catégories du football, de la course à pied, du basketball et du cyclisme. Une fois encore, il innove et crée la toute première chaussure modulaire de football. Cela signifie que plusieurs tiges sont à disposition des joueurs qui peuvent les sélectionner en fonction de leur besoin : synthétique, cuir ou ultralégère

Ces derniers temps, le designer a aussi collaboré avec des équipementiers comme Salomon. Le 1er avril, il présentait une de ses nouvelles collaborations entre adidas et la marque originaire d'Annecy : la Salomon ACS Pro Advanced. Une paire inspirée de son aînée, la Salomon GCS Pro, issue des années 2000. 

 

De Reebok à adidas, Christian Tresser marque les esprits et les équipementiers par son originalité et ses silhouettes innovantes. Un designer d'exception qui parvient à toucher toutes les générations

Croyez-vous au potentiel retour de la Nike Air Max 97, pour ses 25 ans ?

Crédit photo : Christian Tresser 


signature-clara


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-converse-a-cold-wall
Sabots, sandales, claquettes... pourquoi toutes les marques de sneakers passent à l'heure d'été ?

juin 25, 2022

Qu'est-ce que vous attendez pour les adopter ?

Voir l'article entier
wethenew-louis-vuitton-virgil-abloh-defile-recap
Les meilleurs moments du défilé Louis Vuitton

juin 24, 2022

Avec Kung-Fu Kenny en guest pour distribuer les punchlines.
Voir l'article entier
wethenew-maison-chateau-rouge-jordan
La 2ème collaboration de Maison Château Rouge et Jordan sort enfin aujourd'hui

juin 24, 2022

De Chicago à Dakar en passant par Paris !

Voir l'article entier