Profitez de 10% de réduction sur TOUT le site* jusqu'au 11/12 23h59 ! Code : XMAS

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Passez une fin d'année tranquille, les retours sont prolongés à 45 jours

octobre 02, 2022

Bill Bowerman est bien plus que le cofondateur de Nike. Entraîneur de l’équipe d’athlétisme des Ducks à l’Université de l’Oregon dans les années 60, il rencontrera Tinker Hatfield, le designer qui a révolutionné la sneakers. Plus globalement, il a contribué à populariser la course à pied aux États-Unis, il s'associera notamment à son ancien élève Phil Knight avec qui il fondera Nike. Toujours avec une volonté de satisfaire ses athlètes et répondre à leurs besoins, il créera la semelle Waffle et l'emblématique chaussure du film Forrest Gump : la Nike Cortez.


De joueur à entraîneur à l’Université de l’Oregon

William J. (Bill) Bowerman est né à Portland dans l’Oregon. Passionné par le sport, il joue pour l’équipe de football de son lycée à Medford. Très jeune, il se marie, et en 1929, il rejoindra l’Université de l’Oregon pour jouer au football et étudier le journalisme. L’entraîneur d’athlétisme Bill Hayward lui conseillera de rejoindre également l’équipe d’athlétisme. Au-delà du sport, il enseignera la biologie à Portland dans les années 30, et apprendra le football à ses étudiants. Il rejoindra à nouveau Medford où il remportera un titre d’État en 1940.


wethenew-bill-bowerman


Le boom de la course des années 1970

Après avoir servi dans l’armée américaine en tant que sous-lieutenant dans les jours qui ont suivi l’attaque de Pearl Harbor et après avoir organisé le ravitaillement des troupes et entretenu les mules en Italie, Bill Bowerman rentre après la Seconde Guerre mondiale dans l’Oregon et reprend ses fonctions à la Medfort High School. Puis, il prend le poste d’entraîneur à l’Université de l’Oregon en 1948. Bill Bowerman ne se considérait pas comme un entraîneur, mais plutôt comme un professeur. Ils souhaitaient que ses élèves tirent parti de ses cours et les appliquent sur le terrain.

Après la guerre, dans les pays développés, les pratiques sportives individualistes et axées sur la santé telle que la course plus communément appelée jogging ont connu une forte croissance. Pour répondre à une demande grandissante de nombreux fabricants de chaussures et vêtements se sont développés.

Lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande en 1962, Bill Bowerman reconsidère cette pratique comme une remise en forme profitable également pour les personnes âgées grâce à son collègue entraîneur Arthur Lydiard avec qui il a couru 3 semaines de manière intense. Il commence donc à écrire autour de ce sujet et constitue A Jogger’s Manuel, un court guide de 3 pages traitant le conditionnement physique, il y expose sa vision du sport. Il sort quelques années plus tard son livre intitulé Jogging qui contribuera à populariser la course à pied aux États-Unis.


wethenew-jogging-bill-bowerman


Tinker, Bill et Phil : le trio gagnant

Très vite, Bill Bowerman se sert de certains de ses étudiants comme cobaye afin de créer des chaussures performantes, notamment Otis Davis et Phil Knight. En 1964, l’entraîneur s’associe d'ailleurs avec ce dernier. Ensemble, ils se mettent à distribuer aux Etats-Unis les chaussures japonaises Onitsuka Tiger ; précurseurs de la marque Asics, sous le nom de Blue Ribbon Sports. Le meilleur ami de Phil Knight, Jeff Johnson, rejoint alors l'aventure en devenant le commercial de l’entreprise. Il se met alors à sillonner les routes américaines pour promouvoir l’image de l’entreprise. En 1967, Blue Ribbon Sports installe ses premiers magasins à Santa Monica et en Californie.


Petit à petit, les idées créatives de Bill Bowerman payeront puisqu’il créera la Nike Cortez en 1965. L’origine de cette invention réside dans le coureur de fond de l’Université de l’Oregon et futur marathonien olympique Kenny Moorer. Ce dernier se blesse lors d’une course de 880 mètres, lors de sa convalescence, il porte  une paire d’Onitsuka Tiger TG-22 vendue par la société. En déchirant la chaussure, l’entraîneur Bill Bowerman trouve que la chaussure ne délivre aucun maintien, car elle ne détenait qu’un pauvre amorti spongieux au talon et à l’avant du pied. Il crée alors une paire sur mesure, avec une semelle dotée de caoutchouc éponge doux à l’avant du pied et derrière le talon, et de caoutchouc éponge dur au milieu de ce dernier. La semelle extérieure était quant à elle en caoutchouc ferme. Il présente ensuite le modèle à Morimoto, un dirigeant d’Onitsuka qu’il avait rencontré un an plus tôt durant les Jeux olympiques de Tokyo.

La Tiger Cortez prend donc vie en 1967. La silhouette Cortez sera par la suite transférée à la nouvelle marque lorsque Bill Bowerman et Phil Knight arrêteront de distribuer les chaussures du distributeur japonais. En 1971, Blue Ribbon Sports devient Nike, l’idée du nom de la déesse sera soufflée par Jeff Johnson à Phil Knight. Carolyn Davidson dessine ensuite le logo historique pour seulement 35 dollars. Découvrez toute l'histoire du logo Nike ici.

wethenew-bill-bowerman-phil-knight

Il créera également par la suite la semelle Waffle qui donnera vie à la Waffle Trainer surnommée "Moon Shoes" en 1974. En effet, l’athlète Mark Covert veut s’essayer au marathon et a besoin d’une paire adaptée à la longue distance, pour ce faire, Geoff Hollister, un employé Nike lui propose une paire que la marque est en train de développer. Lors de sa course, le coureur laisse derrière lui des traces de pas semblables à celles des astronautes lorsqu’ils ont mis les pieds sur la Lune en 1969.


wethenew-bill-bowerman-waffle

De 1970 à 1975, il est l’entraîneur de Steve Prefontaine, un athlète américain spécialiste des courses de fond. En 1977, Bill Bowerman et Phil Knight fondent l’Athletics West. Ils recrutent Harry Johnson, un entraîneur de l’Oregon connu pour ses tactiques rigoureuses et c’est donc avec les maigres bénéfices de Nike qu’ils vont relancer la course compétitive aux États-Unis. En effet, tous deux coureurs, ils avaient conscience que les coûts liés aux entraînements freinaient les athlètes. L’équipe a même voyagé en Europe et le nom a changé pour finalement devenir Nike International en 1990. Malgré le succès de ses athlètes, Julie Strasser et Laurie Becklund révèlent dans leur livre intitulé "Swoosh, The Unauthorized Story of Nike and Men Who Played There" que Nike payait ses athlètes avec des dessous de tables, et que la marque avait connaissance de la prise de stéroïdes de certains d’entre eux entre 1977 et 1985.


Bill Bowerman voit très vite le potentiel du percheur Tinker Hatflied qui sera ainsi recruté en 1981 par Nike en tant qu’architecte d’intérieur. Fort de sa formation à l’Université de l’Oregon, la carrière de Tinker décoléra lorsqu’il gagnera un concours de design en 1985.


Lorsque l'on pense à la marque au Swoosh, le nom de Bill Bowerman vient souvent en dernier. Pourtant, sans sa vision novatrice et précurseure du sport, la marque de Beaverton n'aurait probablement jamais vu le jour. Après avoir enseigné et formé des athlètes de haut niveau pendant plusieurs années, le professeur de l'Université de l'Oregon a voulu répondre au mieux aux besoins de ses élèves, faisant ainsi naître des modèles incontournables. Découvrez l'influence de Tinker Hatfield sur la culture dans notre article dédié juste ici.


wethenew-signature-fanny


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-sorties-week-end
Adidas, Nike, Jordan : les 3 sorties les plus attendues du week-end

décembre 09, 2022

Nos équipementiers sont parés pour les fêtes de fin d'année !

Voir l'article entier
wethenew-kitesy-martin-del-carmen-marque-upcycling-journee-climat
Nos coups de cœur responsables : 8 marques à suivre

décembre 08, 2022

Pour la Journée du Climat, découvrez les jeunes créateurs FR qui s'engagent.
Voir l'article entier
drake-champagnepapi-air-force-1-love-you-forever
La AF1 "Love You Forever" de Drake est ENFIN là

décembre 08, 2022

Une AF1 spéciale exprimant l'amour de Drake pour sa mère !
Voir l'article entier