mai 17, 2022

Le 17 mai est une date importante dans la lutte contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie. Apparaissant pour la première fois au Québec en 2003, grâce à l'initiative de la Fondation Émergence, cette journée est aussi symbolique, car c'est le 17 mai 1990 que l'Organisation Mondiale de la santé (OMS), décide de rayer l'homosexualité de la liste des maladies mentales. Il faudra attendre 2018 pour que la transidentité soit retirée de la liste. Chaque année, il est donc nécessaire de se mobiliser et d'agir contre les discriminations anti-LGBT. Même avec un train de retard, les séries Netflix, les films Disney, et les médias représentent davantage les relations entre individus du même sexe, un changement amplement nécessaire puisqu'il caractérise la société dans laquelle nous vivons. Pour continuer de vous sensibiliser et de vous informer, voici une liste des associations œuvrant dans toute la France

Lutter contre les discriminations 

La journée internationale contre l'homophobie et la transphobie mobilise la société autour des problématiques visant les personnes appartenant à la communauté LGBTQIA+. Ce sigle regroupe les mots suivants : Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Trans, Queer, Intersexe et Asexuel. Des termes utilisés pour qualifier une orientation sexuelle et/ou affective. En effet, l'orientation sexuelle ne prend pas forcément en compte les sentiments. Chaque année, les personnes de la communauté LGBT sont victimes d'injures à caractère homophobe et transphobe. En 2019, les forces de police ont recensé 1870 victimes d'agressions à caractère homophobe et transphobe. Ce constat sans appel témoigne du quotidien des personnes LBGT

S'entraider, s'informer, s'écouter

Tels sont les maîtres mots de ces associations qui travaillent main dans la main pour soutenir et défendre les droits de la communauté LGBTQIA+. Que ce soit à travers des groupes de paroles ou des ateliers, le but est de renseigner et épauler les personnes qui peuvent être en difficulté. Certaines se mobilisent aussi pour réaliser des actions coups de poing comme ce fut le cas du collectif Act Up, une association de lutte contre le VIH. En 1993, elle transforme l'Obélisque de la Concorde en préservatif géant et organise un faux mariage gay en 2005. Tous ces faits sont d'ailleurs recensés dans le film 120 Battements par minute de Robin Campillo, lors du Festival de Cannes en 2017. Ces actions leur permettent de se faire remarquer et de défendre leur cause. 

wethenew-place-de-la-concorde-act-up-paris

Les associations qui protègent et sensibilisent 

@CentreLgbtParisIdf, est un lieu d’accueil, de soutien et d’écoute situé à Paris. Le centre ouvre sous le nom de Maison des homosexualités en 1989, lors de l'épidémie du sida et se mobilise pour aider les personnes LGBT. Aujourd'hui, l'organisme réalise de multiples activités comme des débats, des spectacles, des ateliers et des séances de sport. Ce vendredi 20 mai, vous pourrez assister à la projection du film Great Freedom, se déroulant en l'Allemagne d'après-guerre où l'homosexualité est vu comme un crime. 

Née en 2012, l'association martiniquaise @kapcaraibe vient en aide à la communauté LGBTQIA+. Céline Faure, la présidente de Kap Caraïbe, disait : "En Martinique comme ailleurs, dès que l'on n'appartient pas à la norme, on s'expose au regard et au jugement des autres et à tout type d'agressions." Celle-ci est désireuse de faire évoluer les mentalités et pour cela elle accompagne les personnes LGBT et leur entourage. Si vous souhaitez vous engager contre les LGBT phobies, vous pouvez rejoindre leurs équipes pour y réaliser votre service civique. Cette semaine, l'association célèbre aussi la semaine des diversités durant laquelle des temps d'échanges et des jeux sont mis en place. 

Kap Caraïbes, n'est pas la seule organisation des outre-mer à se mobiliser pour la communauté. En Guadeloupe, il existe l'association Ma Différence LGBT, puis à la Réunion vous trouverez OriZon. Sur l'île de la Guyane, !Dsanté coexiste avec l'association Kaz ’Avenir LGBT+. Enfin, de la Tahiti à la Polynésie française, vous pouvez vous tourner vers l'association Cousins Cousines.

La communauté sourde a aussi son association LGBT. Sous le nom de l'Association Culturelle des Gays et Lesbiennes Sourds de France, elle émerge en 1991. Elle lutte contre l'exclusion et l'isolement des personnes sourdes. L'entraide fait partie de l'une des valeurs principales de l'association. Les adhérents sont invités à se réunir lors d'activités de loisirs et de détentes mais aussi pendant des débats qui permettent de les sensibiliser. 

Il est aussi possible de vous informer en passant par une ligne d'écoute comme c'est le cas de SOS Homophobie. Cette ligne anonyme et gratuite répond à vos questions et vous permet aussi de livrer des témoignages. Toute personne de la communauté LGBTI victime d'agression est susceptible de se rendre sur ce site. Le personnel se fera une joie de les soutenir et de les renseigner concernant les procédures juridiques. Pour les joindre, il vous suffit de contacter le 01 48 06 42 41. 

Il convient aussi de rappeler que si la dépénalisation de l'homosexualité a lieu en août 1982 en France, ce n'est pas le cas dans tous les pays du monde, comme en Arabie Saoudite où cela est condamné mort. Les violences et discriminations faites aux LGBT les conduisent la plupart du temps à fuir leurs pays dans le cas où leur vie est mise en danger. L'association Ardhis, œuvre pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et transsexuelles à l’immigration et au séjour. L'organisation est déterminée à faire valoir leurs droits afin qu'ils disposent de la protection nécessaire une fois sur le sol français

@association.outrans, est une association féministe d’autosupport trans qui lutte contre la transphobie. En proposant une plateforme qui sensibilise aux transidentités, la plateforme vient aussi combler le manque de structures disponibles pour les personnes trans. OUTrans se charge entre autres d'organiser des rencontres et faciliter l'accès aux soins de santé avec d'autres organismes comme Acceptess-T.

Un endroit pour se réfugier 

L'association @basiliadeasso est fondée en 1993, au moment où s'intensifie la mobilisation contre le sida. Elle accompagne les personnes en situation de précarité et leur donne un toit. Basée à Paris et à Lyon, l'organisme accueille les personnes dans un espace convivial appelé une "maison". Le principe est simple, chaque maison Basiliade s'articule autour de deux pôles. L'un est un espace commun où les personnes accueillies assistent à des activités organisées par des bénévoles. Tandis que l'autre espace est privatif puisque les personnes accompagnées peuvent disposer d'un appartement sur dossier. 

Lutter contre le VIH et les IST

En cette journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, il est aussi important de parler de maladies sexuellement transmissible. Face aux discriminations croissantes et aux préjugés, il est nécessaire de connaître les dangers de rapports non protégés

L'association @enipsesanteprevention lutte contre le VIH/sida et les autres IST. Elle se mobilise depuis les années 90 et met en place un programme d'action préventif en distribuant notamment des documents, préservatifs, etc. C'est aussi le cas du collectif @actup_paris, qui depuis près de 30 ans, dénonce les entraves au dépistage et à la prévention et propose des solutions pour y mettre fin.

Dans le même genre, n'hésitez pas à vous informer sur la journée internationale des droits de femmes

Crédits photos : Getty Images, AFP  


signature-clara


Articles qui pourraient vous intéresser

Wethenew-LFL-div2-joblife
LoL : Un évènement en physique et gratuit pour la Div2

juin 30, 2022

Il faudra évidemment compter sur l'équipe Joblife !
Voir l'article entier
wethenew-dunk-rose
Quels sont nos best-sellers de juin ?

juin 30, 2022

Vos paires préférées qui ont fait vibrer ce mois de juin.
Voir l'article entier
wethenew-air-jordan-1-low-washed-denim
Close up # 15 : le denim

juin 29, 2022

Découvrez l'origine de la matière et ces sneakers qui se parent de denim !
Voir l'article entier