mars 24, 2022

Innovatrice, la marque Nike fondée par Phil Knight se surpasse pour améliorer ses silhouettes en ajoutant notamment la technologie "Nike Air" dès 1978, à la Nike Air Tailwind. Cette nouveauté, garantissant un meilleur amorti lors des efforts, est proposée par l'ingénieur en aérospatial, Marion Frank Rudy qui travaille à la NASA. Plus tard, l'expérience est renouvelée pour la conception de la Air Max 1. La paire de chaussures dessinée par Tinker Hatfield est la première à disposer d'une unité d'air visible. Initialement conçue pour les coureurs, elle est rapidement devenue l'une des sneakers les plus vendues de Nike après la Air Force 1. Somme toute, la AM1 est une paire indémodable rajeunissant au fil des collaborationsRetour sur l'histoire de la mythique bulle d'air.

Marcher sur l'air

En 1977, l'ingénieur Frank Rudy approche la marque au Swoosh avec sa technique révolutionnaire. Pour améliorer l'amorti des chaussures, il s'appuie sur ses travaux à la NASA dans lesquels il encapsule de l'air dans des membranes en caoutchouc, créant ainsi un "Airbag". De cette manière, l'air se comprime à l'impact puis reprend sa forme et son volume pour anticiper le prochain choc. Naît alors la technologie "Nike Air". Lors de sa sortie en 1978, la Nike Air Tailwind est immédiatement convoitée. Cette chaussure de running fait ses débuts à Hawaï pendant la saison des marathons. Elle comporte un amorti Nike Air et une semelle gaufrée assurant un meilleur confort aux athlètes

wethenew-nike-air-marion-frank-rudy

Les débuts de Air Max inspirés du Centre Georges Pompidou

Comme vous l'aurez compris, la Nike Air Tailwind précède la Air Max. Suite au succès rencontré par la Tailwind en 1978, Bill Bowerman et son coéquipier Phil Knight sont déterminés à améliorer la qualité de leurs produits. Cela passe donc par l'ajout de nouvelles technologies comme "Nike Air". Le but est d'apporter confort et aisance aux athlètes pour leur permettre d'améliorer leurs performances. Il adapte alors le modèle de running à d'autres sports comme le basketball où la Air Force 1, introduite en 1982, est déjà star sur les parquets. La technologie devient alors populaire puis mainstream avec l'arrivée de Tinker Hatfield sur le projet. D'abord engagé comme architecte d'intérieur pour dessiner les bureaux du siège de Nike, son talent sera utilisé pour le design de la Air Max. En voyage à Paris, il s'inspire du Centre Georges Pompidou pour la paire de basket. Le bâtiment qui laisse entrevoir des fils électriques et autres éléments, l'encourage à faire de même pour la bulle d'air qu'il laisse apparente. En rentrant à Beaverton avec ce projet, le designer ne fait pas l'unanimité, car beaucoup pense qu'il est irréalisable. Mark Parker, le PDG de Nike, soutient sa créativité et la paire voit le jour. Cela ne se fait pas sans quelques embuches... Le premier modèle commercialisé appelé Air Max 1 "Big Bubble" n'est pas résistant ce qui entraîne la crevaison de la bulle d'air

 

wethenew-nike-air-varsity-croquis-tinker-hatfield

Une icône dès sa sortie 

Si elle est d'abord conçue pour la pratique sportive, elle est très vite adoptée au quotidien par les artistes en vogue et la jeunesse autour du monde. La Air Max 1 est finalement dévoilée en 1987 à travers une campagne publicitaire, où Nike berce son public au son de "Revolution" des Beatles. Or, le label américain Capitol Records et le label britannique Apple Records du groupe de musique les attaquent en justice pour utilisation non autorisée du tube. La firme verse 250 000 dollars à Capitol Records et la même somme à Michael Jackson qui détient les droits de publication des Beatles depuis 1985.

Les célébrités contribuent souvent à la popularité d'une silhouette. C'est le cas de Tupac qui pose avec la paire dans les années 90. Dans sa chanson Dope Beat, il clame "Je ne porte pas d'adidas car mon nom n'est pas run, j'ai des Nike aux pieds et je me sens accompli." La marque de Beaverton mélange ainsi les univers et s'immisce dans la musique. Au fil des années, le modèle emblématique de la marque porte divers coloris. En 2002, le traditionnel "White & Varsity Red" passe au beige marronné pour la Air Safari. Celle qui rend hommage à la Air Safari de 1987 est parée de cuir, de mesh et de son motif sergé sur la toebox

La Air Max 1 se modernise également en prenant part à des collaborations. En 2021, Nike réitère son association au label hollandais Patta pour la collection The Wave. À cette occasion, quatre paires sortent aux superpositions de mesh et de cuir. L'originalité se situe au niveau de la mudguard en forme de vague, la signature de la collab. Puis, la sneaker adopte un look outdoor pour la Travis Scott x Nike Air Max 1 "Baroque Brown". En effet, les lacets bicolores rappellent ceux des chaussures de randonnée tout comme les coloris marron et jaune de la paire. Sa sortie prévue pour décembre 2021, a été décalé au 31 mars 2022 suite à la tragédie de son festival Astroworld

Vous pouvez également prolonger votre lecture en consultant cet article sur les meilleures sorties du Air Max Day 2022.

Crédits photo : The Daily, Nike


Signature Clara


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-silver-bullet-air-max-97
Le potentiel retour de la 97

mai 22, 2022

La Air Max 97 fête ses 25 ans cette année ! Entre nouveaux coloris et collaborations iconiques, elle pourrait bien se démarquer cette année.
Voir l'article entier
wethenew-yeezy-slide
10 paires pour l'été à moins de 250€

mai 21, 2022

Pour cette saison, chaussez-vous d'une paire stylée abordable.

Voir l'article entier
wethenew-virgil-abloh-shannon
Shannon Abloh nommée à la tête de Virgil Abloh Securities

mai 20, 2022

La femme de Virgil Abloh à la tête de sa "société créative".

Voir l'article entier