Points de fidélité doublés sur chaque commande jusqu'au 06/12 !

10€ offerts sur votre première commande avec le code FIRST10

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Passez une fin d'année tranquille, les retours sont prolongés à 45 jours

août 17, 2022

Depuis 2013, Michael Malekzadeh détient Zadeh Kicks, une entreprise de revente de sneakers. Cependant, le 20 mai dernier, son entreprise a fait preuve d’une saisie judiciaire. Pour cause, il n’aurait pas répondu correctement aux précommandes faites par les resellers, empochant ainsi des sommes astronomiques. Aujourd’hui, Michael Malekzadeh et sa fiancé Bethany Mockerman, directrice financière de la société, sont poursuivis par la justice pour fraude électronique, complot pour fraude bancaire et blanchiment d'argent. Michael Malekzadeh risque jusqu’à 30 ans de prison. Après avoir comparu une première fois le 3 août dernier et après avoir plaidé non-coupables, ils ont été placés sous conditions en attendant le procès qui débutera en juin de l’année prochaine. À seulement 39 ans, comment Michael Malekzadeh a-t-il arnaqué des milliers de personnes ?


Fraude électronique

Dans un premier temps, Michael Malekzadeh aurait donc établi un stratagème dès 2020 pour vendre des paires de sneakers en précommande alors qu’il ne les détenait pas. Vendues au prix inférieur que le prix auquel elles auraient été revendues après par les resellers, Michael s’est très vite retrouvé dans l’incapacité de livrer ses commandes. Il a dû trouver des solutions pour pouvoir répondre à la demande, même si cela impliquait qu’il devait acheter des paires à un prix plus élevé que le prix auquel il les avait vendues. Il a ensuite été submergé par les précommandes, ne pouvant plus du tout répondre à la demande, pris dans un engrenage il aurait arnaqué des centaines de personnes. Beaucoup de médias le surnomment ainsi comme étant le "Bernard Madoff de la sneakers" pour avoir établi une pyramide de Ponzi au sein de son entreprise Zadeh Kicks.

wethenew-zadeh-kicks-sneakers

Tout a viré au cauchemar en décembre dernier lorsqu’il a vendu en pré-commande, à un prix inférieur au prix retail fixé par Nike à 225 $ soit entre 115 $ et 200 $, près de 600 000 paires de Air Jordan 11 Retro Cool Grey (2021). Alors que le stock s’élevait seulement à 1 million d’exemplaires, il a toutefois réussi à se procurer 6 000 paires, ce qui reste bien évidemment loin des quantités initiales qu’il s’était engagé à livrer.



Le détournement serait évalué à plus de 70 millions de dollars provenant des commandes non exécutées. Il aurait d’ailleurs envoyé des cartes-cadeaux d’une valeur bien inférieure comme monnaie d’échange afin de racheter ses dettes.


Complot pour fraude bancaire

Dans un second temps, Michael et sa fiancé auraient falsifié des documents afin de récolter des prêts auprès de plusieurs banques notamment Paypal et American Express National Bank. Cette dernière a finalement porté plainte en juillet dernier. Après inspection du FBI, 15 demandes de prêts ont été acceptées, élevant ainsi le détournement à plus de 15 millions de dollars.

wethenew-zadeh-bettany

Blanchiment d'argent

Dans un troisième temps, Michael Malekzadeh est accusé de blanchiment d’argent grâce à la vente de montres et de biens de luxe. En juin 2021, il n'aurait transféré pas loin de 800 000 $ du compte de Zadeh Kicks afin de s’acheter une montre et une voiture. Le FBI a alors saisi chez lui plus de 6 millions de dollars en espèces ainsi que 1 100 paires de sa propre collection. Ils ont ajouté que son entrepôt dans l’Oregon détenait 60 000 paires de sneakers. Le Bureau Federal d'Investigation est également mandaté pour répondre aux besoins des victimes de cette arnaque qui a causé la perte financière de beaucoup de resellers.


Nice Kicks a publié la déclaration faite par Michael Malekzadeh, effectuée par l’intermédiaire de son avocat, reconnaissant ainsi tous ses torts :


"M. Malekzadeh ne se cache pas de sa conduite. Il a toujours assumé l'entière responsabilité de ses actes et continuera à le faire. Il a pleinement coopéré avec le gouvernement fédéral et le séquestre dès le premier jour, car son objectif premier est de minimiser le préjudice financier pour ses clients et les autres parties intéressées. Avant même que les accusations criminelles ne soient déposées, M. Malekzadeh a volontairement remis Zadeh Kicks et tous ses actifs à un administrateur judiciaire et a fourni des millions de dollars de ses actifs personnels - y compris de l'argent liquide et des centaines d'objets de valeur - au gouvernement fédéral. Il l'a fait en sachant que ces actifs serviraient à rendre les parties qui ont subi un préjudice financier aussi complètes que possible d'une manière juste et équitable et à protéger ces parties contre tout créancier unique qui "dépasse les limites" pour recevoir une part injuste. M. Malekzadeh continuera de collaborer avec le gouvernement afin de fournir ses actifs personnels restants dans ce même but."

 Retrouvez tous nos articles sur Le Blueprint !


wethenew-signature-fanny


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-nike-zoom-vomero-5
Nike Zoom Vomero 5 : la silhouette sur laquelle miser en 2023 ?

décembre 04, 2022

Après la relance de la 1906R chez New Balance, Nike se met à la page avec sa Vomero !

Voir l'article entier
virgil-abloh-shannon-abloh-nike-louis-vuitton
Comment Shannon Abloh veut prolonger l'œuvre Virgil ?

décembre 03, 2022

La femme du génie de Chicago rend hommage au lourd héritage qu'il a laissé.
Voir l'article entier
Samba, New Balance 990v3… JJJJound est-il le label le plus cool du moment ?
Samba, New Balance 990v3… JJJJound est-il le label le plus cool du moment ?

décembre 02, 2022

Du studio de création à une marque unique, découvrez l'histoire du J.
Voir l'article entier