10€ offerts sur votre première commande avec le code FIRST10

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Livraison express

septembre 30, 2022

"Virgil was here". Ces mots résonnaient dans le ciel de Miami le 30 novembre dernier, deux jours après la disparition tragique de Virgil Abloh. Pour le défilé de sa dernière collection pour Louis Vuitton, tous les acteurs de la culture étaient présents pour rendre un dernier hommage au génie de Chicago. Celui qui aurait fêté ses 42 ans aujourd'hui n'a pas seulement changé la vie de tous ceux qu'il a croisés, ni du pilier de la mode que représente Louis Vuitton. C'est toute une industrie qu'il a fait évoluer et qui fait désormais fleurir les graines qu'il a semées. Du mélange entre luxe et streetwear à la mise en lumière des jeunes talents en passant par son art de la collaboration, cet édito revient sur l'influence du designer sur l'industrie de la mode. 

Luxe & streetwear, un crossover signé Virgil 

Been Trill, Pyrex Vision... au moment de lancer Off-White, Virgil Abloh n'en était pas à son premier coup d'essai. Déjà aux prémices du mélange entre luxe et streetwear, que ce soit avec Heron Preston, Justin Saunders ou accompagné de Kanye West en stage chez Fendi, Virgil a toujours cultivé cet entre-deux qui définit l'industrie d'aujourd'hui. Et si le début des années 2010 peut se définir comme une période de rodage et de formation, la fin de cette décennie représente celle de l'avènement pour Virgil Abloh. Avec comme point culminant la sortie de "THE TEN" fin 2017, le luxe et le streetwear allaient s'engager pour une union sans date d'expiration. Véritable signature du designer, les hoodies, teddy jacket, t-shirt et sneakers font désormais partie intégrante des collections des grandes maisons. Virgil Abloh a normalisé le streetwear dans les hautes sphères de la mode. Mais il n'a pas seulement fait rentrer les codes de la rue dans les backstages de la Fashion Week, Virgil a aussi fait rentrer toute la culture avec lui. PNL en backstage avec une collab exclusive en prime, Kid Cudi, Sheck Wes ou Mos Def sur les catwalks... le designer a ouvert la porte à tous les acteurs de la culture. Même après son intronisation à la tête de l'Homme chez Louis Vuitton en 2018, Virgil Abloh a continué son association des genres. Illustrée par les sneakers mais aussi les pièces du vestiaire streetwear qu'il a imaginées (casquettes, cagoules, jersey, teddy...), la polyvalence du designer ne l'a jamais quitté tout au long de sa carrière. Une polyvalence aussi exacerbée par son art de la collaboration.

L'art de la collaboration

On l'affirmait déjà l'année passée, les collaborations sont de loin l'outil marketing préféré de l'industrie. Que ce soit dans la mode ou dans la sneaker, si Nike et Travis Scott ou adidas et Bad Bunny multiplient les collabs, c'est sûrement parce que Virgil Abloh a ouvert la voie. Au-delà même des sneakers ou de adidas, New Balance ou Jordan Brand qui sortent de nouvelles collaborations chaque semaine, Virgil Abloh a montré que le champ des possibles était infini. IKEA, Mercedes-Benz, Evian, Braun... en montrant que tout était possible, Virgil a aussi sublimé l'art de la collaboration comme personne. Le designer derrière la Air Max 1 aka Tinker Hatfield déclarait lui-même : "Il avait ce côté imprévisible et artistique qui est très difficile d’avoir dans le design." Génie parmi les génies, à force de travail acharné, de centaines de conversations Whatsapp et d'une inspiration infinie, Virgil Abloh n'a eu de cesse de repousser ses limites pendant sa carrière. Quand sacai, fragment et Nike collaborent aujourd'hui c'est sûrement parce que Virgil a fait office d'éclaireur pour ses prédécesseurs. Et en plus de montrer le chemin, il a aussi fait en sorte de porter sa culture dans les sphères dans lesquelles il a su se hisser.

Virgil Abloh, un numéro 10 adepte des passes D

"Maintenant que j’ai une plateforme pour changer l’industrie… je me dois de le faire." De ses propres mots, Virgil Abloh se confiait sur sa responsabilité de mettre la lumière sur les acteurs émergents de la culture mais aussi de s'engager pour les causes qui lui tenaient à cœur. Exposition, bourse d'études, le lancement de "Free Game", son engagement pour plus de diversité... Virgil Abloh a tellement fait qu'il est compliqué de mentionner toutes ses initiatives. En s'associant à la marque Daily Paper, Virgil a aussi soutenu l'ouverture d'un skatepark au Ghana en partenariat avec le collectif Surf Ghana. À des années lumières des strass et des paillettes de la Fashion Week ou du MET Gala, Abloh savait s'engager pour soutenir sa culture. Et après la nomination du rédacteur en chef de Dazed Ibrahim Kamara à la tête d'Off-White, on se doute que l'héritage de Virgil est entre de bonnes mains. Et son ami Pharrell ne pouvait mieux conclure : "Virgil était un génie créatif, gentil et généreux. Son travail en tant qu’homme et qu’être spirituel vivra pour toujours."

Crédit photo : Off-White


Signature


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-questionnaire-sneakers-saint-valentin-resultats
Saint-Valentin : faites-vous vraiment la paire avec vos sneakers ?

février 08, 2023

Découvrez les résultats de notre questionnaire de la Saint-Valentin dans cet article !
Voir l'article entier
Pourquoi il ne faut pas rater ce OM-PSG ?
Pourquoi il ne faut pas rater ce OM-PSG ?

février 08, 2023

OM-PSG, une affiche 5 étoiles pour un 8e de Coupe de France !
Voir l'article entier
sur-chaussures-guard-boots-sneakers-ugg-nike-cortez-clot-salomon-feng-chen-wang-fashion-week
Pourquoi toutes les marques lancent-elles leurs sur-chaussures ?

février 08, 2023

Collaborations, pièces dédiées, créations pour la Fashion Week, découvrez les dernières sur-chaussures pour protéger vos sneakers !
Voir l'article entier