10€ offerts sur votre première commande avec le code FIRST10

Payez en 2, 3, 4 fois avec Alma

Livraison express

janvier 03, 2022

Depuis la crise sanitaire et le confinement, le cosywear s’est imposé comme un véritable style de vie à part entière. Les vêtements oversize et amples, mais également les chaussures, et surtout les claquettes, ont fait leur place dans le monde des sneakers et du streetwear, et la tendance a littéralement explosé en dépassant toutes les frontières. “Le cosywear, c'est un état d'esprit. C'est accepté de faire passer le confort et le bien-être avant tout. Il faut faire cela avec style et le tour est joué !”  définit Michael. Et s’il y a bien une personne qui a su s’approprier cette tendance, c’est Kanye West. Avec le retour des UGG ou des Birkenstock, le fondateur de Yeezy a révolutionné le cosywear avec ses Slides et ses Foam Runner. Des modèles atypiques à l’image de son créateur, mais qui offrent un confort et un style inégalable, le tout apportant une touche de streetwear au cosywear.


Afin de confronter plusieurs opinions sur l’impact du cosywear, nous avons fait appel à trois intervenants, qui nous ont donné leur avis sur la tendance : Michael, marketing manager chez Wethenew, Rayan, consultant en tendances, et Phiné, directeur artistique. Tous les trois adeptes du cosywear, ils ont su répondre à la question : “Comment le cosywear s’est imposé comme le nouveau cool ?


Comment définir le cosywear ?

Le cosywear est un style à part entière, et pour certains, un véritable mode de vie qu'ils ont adopté au quotidien, comme Phiné : "Pour ma part c’est devenu un mode de vie, je ne peux plus faire toute une semaine sans porter de cosy clothes." Pour Rayan, le cosywear s'est littéralement imposé comme un besoin de confort, manifesté par les vêtements : "D’après moi, le cosywear c’est la suite logique de la tendance homewear apparue lors du premier confinement. Les gens ont manifesté leur besoin de confort dans des vêtements du quotidien. C’est donc, toute l’idée de confort et de sécurité qui est retranscrite dans ce vestiaire." À l'instar de l'iconique jogging, c'est le sweatpant que Michael qualifie comme le plus représentatif et le plus cosy du dressing, avec également des pièces emblématiques : "Le sweatpant est sans doute la pièce la plus représentative. Viennent s'ajouter à cela les pants oversized assez amples, les hoodies, les crewneck et tout ce qui est ample et cosy to wear."


L'impact du cosywear depuis la crise sanitaire

Depuis la crise sanitaire, le cosywear s'est littéralement imposé dans nos dressings, laissant place à des vêtements conforts et stylés, qui ont bien évolués : "Avec la COVID, les gens se sont rendus compte qu'il était important de prendre soin de soi et de se sentir bien, vestimentairement parlant également. De plus, avec le télétravail, beaucoup ont trade leur weekly casual outfit pour un weekly cosy outfit.", explique Michael. Quant à la poursuite et l'évolution de cette tendance, c'est Rayan qui a la réponse : "Une tendance comme celle-ci s’estompe mais ne s’arrête jamais, elle reste une tendance de fond. De plus les tendances sont cycliques, d’autres événements redonneront un coup de boost au cosywear et apporteront avec eux leur touche de nouveauté." Enfin, la fréquence à laquelle on porte du cosywear a quant à elle augmenté, comparé à l'avant confinement. Phiné en fait l'expérience aujourd'hui : "Je portais du cosywear mais à une fréquence bien moins importante qu’aujourd’hui."


Le cosywear fait-il partie de la culture streetwear ?

Au même titre que le cosywear, la tendance streetwear a augmenté depuis ces dernières années, laissant place à un confort sans faille, au point que le cosywear semble même faire partie de la culture streetwear : "Je pense que le cosywear a toujours fait parti de la culture streetwear depuis qu’on est petit, et plus particulièrement en banlieue, c’est quelque chose qui a toujours été cultivé", explique Phiné. Mais avec l'arrivée des confinements, les gens ont troqué leurs sneakers pour des paires plus confortables, adaptées à la maison, comme les Yeezy Slide ou les Foam Runners. Phiné nous donne son avis sur la question : "Tout cela alimente et propage davantage ce qui était perçu comme de la négligence vestimentaire, et montre le cosywear comme étant un lifestyle cool et hype." Rayan quant à lui, explique que ces paires ont eu un véritable impact : "Il est vrai que ces paires ont eu un certain impact et nous ont surtout confirmé le lien entre les deux."


Il est évident que la crise sanitaire a joué un rôle prépondérant dans l'explosion du cosywear. UGG, Birkenstock ou Crocs, ont vu leurs ventes augmenter, et le confort vestimentaire est devenu primordial dans la vie de tous. À l'heure où le streetwear est à son apogée, le cosywear l'est aussi, et tous deux se mêlent parfaitement. Même si une partie de la population a repris une "vie normale", la tendance cosywear n'est pas prête de s'arrêter et se prépare sans aucun doute à franchir de nouvelles frontières, en s'imposant dans les dressings du monde entier.


wethenew-signature-bp


Articles qui pourraient vous intéresser

wethenew-milan-ac-off-white-collaboration-sortie
Avec quelle marque s’associe l’AC Milan cette saison ?

octobre 06, 2022

Les Rossoneri à la sauce Virgil.
Voir l'article entier
wethenew-onitsuka-tiger
2023 : Fini la dad shoe, retour à des silhouettes plus slim ?

octobre 06, 2022

Des silhouettes plus fines aux allures vintages !

Voir l'article entier
wethenew-yeezy-adidas-salomon-fashion-week-paris-sneakers
Yeezy, adidas, Salomon... les paires dévoilées pendant la Fashion Week

octobre 05, 2022

La Fashion Week nous a prouvé que les sneakers étaient loin d'être passées de mode.
Voir l'article entier